Aller au contenu
NoSpy investigations
  • Traquenard

    NoSpy
    Sony passe outre ses prérogatives en matière de débit automatique, sur carte de crédit ?
    Prologue :
    En 2011 Sony s’était fait déposséder par des hackers de plus de 77 millions de comptes d'utilisateurs. Grâce à cette totale transparence de Sony, l’ensemble des clients concernés n’a jamais été avisé du problème. Ce sont les journaux qui ont relaté les faits, un comble !!! Sony, comme tant d’autres dans le même cas, minimise les implications durant des mois, afin que la pression diminue et redoré leur blason…
    Après des mois de polémique, et suite à la parution dans les journaux de cette mésaventure, Sony a offert 2 jeux sur un lot de 5 ainsi que 1 mois d’abonnement à PlayStation Plus, dans le but de faire oublier aux utilisateurs sa totale incompétence en matière sécurité des données confidentielles telles que les numéros de cartes de crédit ! Le pire est que Sony était au courant du problème bien avant que l’inévitable n’arrive…
    C’est là que mes mésaventures ont commencé (2011) :
    Sony m’a offert 1 mois d’abonnement à PlayStation Plus. Entre-deux, j’ai été obligé de faire changer ma carte de crédit, pour éviter tout risque. Un vrai casse-tête selon les débiteurs, dû principalement aux frais administratifs abusifs. Après l’activation de cet abonnement offert gratuit, ma Console «PS3» est devenue très lente, je suis passé de 1 minute pour charger un jeu, à environ 5-10 minutes !
    Lors de l’expiration de l’abonnement de démo à «PlayStation Plus» qui était d’une durée de 1 mois, Sony l’a automatiquement renouvelé sans mon accord ! J’ai bien sûr fait opposition, mais la lenteur de sa réponse à ce sujet a bloqué ma possibilité de faire annuler cette transaction illicite chez ma sociétés de crédit. À force d'exiger une explication, on m’a m’informé que cette situation est de ma faute ?!? Au motif que j’aurais oublié de désactiver le renouvellement automatique par défaut... qui se trouve on ne sait où, puisque l’on part du principe de n’avoir jamais souscrit à ce type d’abonnement !
    Le Support de Sony m’explique la procédure pour que cela ne se reproduise plus l’année suivante. Je dois activer le module qui demande un mot de passe additionnel et désactiver le nouvellement automatique par défaut, ce que j’ai fait, Sony ma informé qu’avec ces mesures, ce type de désagrément ne se reproduirait plus ! Cela n’a pas empêché Sony d’outrepasser ces restrictions une fois de plus en 2012...
    Rebelote 2012 :
    En septembre 2012, j’ai un message sur ma console Sony PS3, qui m’informe que mon abonnement involontaire et illicite va prochainement expirer. Sony me propose de le renouveler, et j’ai tout naturellement refusé !
    Vous n’imaginez pas comme je suis ravi de me dégager de cette merde et ce n’est pas de l'humour noir. Il faut être clair, cet abonnement ne (me) sert à rien, comme le démontrera la suite ce cet article. Quelques jours avant son expiration, un autre message (qui est du forcing) me propose 25 % de réduction sur cet abonnement. Je n’en tiens même pas compte.
    Finalement le 11 septembre 2012, une date historique, Sony effectue un prélèvement sans mon approbation, cela à un nom : du vol !!! Sony s’est peut être pris un avion... entre-deux... et a perdu le sens des réalités !
    À aucun moment ma console de jeu (Sony PS3) ne me demande mon code de sécurité, qui se trouve au dos de ma carte de crédit, ni même de valider cet achat. Pourtant j’avais suivit les recommandations du support technique de Sony.
    Sony a trouvé un moyen de détourner sa propre protection, et a débité mon porte-monnaie en toute impunité pour payer cet abonnement abusif, sans qu’à un moment il m’ait été demandé mon mot de passe complémentaire qui aurait permis de valider cette opération. Étonnamment, lors du prélèvement illicite, la préalablement proposée réduction n’a pas été prise en compte. C’est un abus de confiance, punissable par la justice suisse, malheureusement pour Sony !
    Mais Sony m’informe que c’est encore une erreur de manipulation et que l’année prochaine (2013) ce renouvellement automatique sera désactivé. Comme c’est facile. Je ne vais pas attendre 2013, pour que être m'informé que Sony a perdu la trace de cette démarche... Suite à une autre erreur de manipulation, Sony m’a déjà volé 2 fois ! A croire que Sony essaye de rentabiliser les 2 jeux offerts… une véritable machination.
    J’ai exigé le remboursement immédiat, dès que où j’ai reçu un e-mail de confirmation de cette transaction illicite. Mais Sony cherche encore à gagner du temps, en se référant a ses conditions générales que je n’ai jamais signées, soit dit en passant, vu que l’on m’a offert cet abonnement pour une durée de 1 mois en 2011. J’attends toujours la copie de ce contrat, messieurs l’escroc ! Pour se faire rembourser, il suffit que j’appelle un numéro payant ?!? Cette procédure démontre clairement l’extorsion.
    Le complot :
    Il faut savoir que Sony & co ont tout intérêt à trainer le dossier en cas de débit abusif sur votre carte de crédit. Car vous avez 30 jours pour faire opposition, mais grâce à l'extraordinaire clarté des informations, le contenu ma facture papier émise par VISA ou Mastercard, même Sherlock Holmes fera une dépression avant de trouver l'information voulue. Derrière cela, il y a un véritable complot, car vous passerez des heures sur une ligne payante (40 CHF) puis on vous facturera 20 CHF pour faire l'opposition au débit illicite, ensuite il faut envoyer une lettre et payer quelques autres frais annexes. Bref, environ 100 à 300 CHF pour faire opposition au début d’un montant de 50 CHF. Mais que fait la police ?!?
    Le remboursement des frais annexes est rarement pris en compte. Par chance, il y a des pays qui ont une loi sur la surfacturation. Étonnement, lorsqu’on évoque cela, une note de crédit vous est exceptionnellement attribuée... mais ne rêvez pas, ce sera une note de crédit et pas de l’argent réel... reversé sur votre compte, bref un chèque-cadeau fictif dont la valeur n’est qu’imaginaire et entera dans les frais généraux de l’entreprise.
    Remarques : Si l’on vous offre un chèque-cadeau comme google le fait fréquemment, puis on vous informe que vous pouvez acheter un produit que de la valeur du chèque chez entreprise, mais que nous ne pouvez le convertir en argent, c’est une escroquerie. Car à cette société, cette prestation coûte très certainement moins cher, il faut bien rentabiliser le produit. On pourrait dire que 100 CHF coûte 50 CHF à la société, ce qui fait que vous rembourser les 100 CHF est impensable. Tentez votre chance... C’est pour cela que les chèques-cadeaux sont très surveillés vu le nombre d’abus qu’il y a eu. PlayStation Plus, mode testeur de jeu :
    Sony vous offre l’opportunité inestimable de tester les jeux pour une durée limitée de 24 h. Malheureusement, ma connexion internet est si lente qu’il me faut plus de 24 h pour télécharger un jeu de 4GB. Ce qui se solde par le message suivant : «votre temps de démonstration a expiré».
    C’est en effet grâce à l'ingéniosité machiavélique du directeur de Swisscom M.Carsten Schloter et ces sbires que les télécommunications suisses filaires sur paires de cuivre sont si défaillantes dans mon quartier. Ah la bonne blague ! Mon abonnement iPhone 3G est plus rapide, un comble ! mais pas de chance, il est limité à 2GB par mois et incompatible avec ma PS3…
    Anecdote : Pourtant, les opératrices de Swisscom telles que Mme Veronica Del Rio, m’informent que toutes les mesures effectuées sur ma ligne internet qui démontrent qu’elle est au mieux de sa forme. Puis elle me recommande de songer à déménager au centre-ville, étrange... serait elle honnête ou une menteuse par omission ? Revenons à nos cancrelats :
    Le mode de jeu testable, pour une durée limite de 24 h, n’est pas accessible à l’ensemble des jeux sur le site de Sony. En fin de compte, il est préférable de louer le jeu ! Pour ma part et grâce à Swisscom, cette fonction est inutilisable, en déplaise à Madame Del Rio, je ne vais pas déménager, sachant qu’il y a une pénurie de logements et que les prix au centre-ville sont prohibitifs par rapport a ma banlieue 13.
    Selon le maire, j’aurais de la Fibre optique en 2011. Oups, ontest déjà en 2012 et le retard est avéré. Ce sera pour 2016 voire fin 2020...bientôt 2030 garantie, juré craché. Sachant que en Californie ils ont du 10GB et que je plafonne à moins de 0.5MB en moyenne et encore... grâce au raccordement antédiluvien, cuivre sur papier !
    PlayStation Plus, les réductions de prix révisées :
    L’abonnement vous offre l'opportunité inestimable d’avoir des réductions de prix, voire des prix cassés sur les jeux. Prenons un exemple :
    Un jeu annoncé sur le Store Sony à 98 CHF m’offre 14 CHF de réduction soit 84 CHF alors qu’il est vendu en grande surface pour 28 CHF, si ce n’est pas de l’arnaque, je me demande bien ce que c’est ?
    L’acheter en grande surface a un immense avantage, car il est sur Blu-Ray, ce sera plus simple à revendre. Les achats en ligne ne permettent pas pour l’heure la revente, mais tout cela pourrait bien changer, grâce à la Cour de justice européenne.
    Citation : C'est une décision qui fera date et certainement une grande victoire pour les consommateurs face aux éditeurs de logiciels. Ainsi, rien ne devrait s'opposer aujourd'hui à ce que l'on puisse par exemple revendre un jeu acheté en ligne. PlayStation Plus, vous offre un lieu de rencontre VIP
    Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais plus je me relis et plus j’ai l'impression que cet abonnement est une vaste escroquerie. Car le pire reste a venir, il y a une zone réservée pour les membres payants, une sorte de Second-Life, sauf que vous pouvez rencontrer tout ce beau monde dans d’autres zones qui seront moins désertiques, donc encore un truc inutile. C’est un bar très pauvre en graphisme, un comble chez Sony.
    PlayStation Plus, stockage sur le Cloud :
    Ah, mais j’y viens au Cloud, Sony vous offre de stocker vos sauvegardes sur son serveur internet, pour ne pas les perdre en cas de crash ou vol de votre console... Sachant qu’il est possible d’effectuer une archive sur une clef USB et qu’une copie est stockée dans votre console.
    Mon charisme est sans égal, face à mon magnétisme d’aimant à merde défectueuse, et cette fois-ci eu raison de ma console. Quelques jours après, m’être fait abonner à mon insu en 2011, et suite à un bug de synchronisation avec le service Sony, l'ensemble de mes parties sauvegardées (soit environs 6 ans de jeux) ont été effacées suite à un problème lié à une mise à jour automatique. Comme c'est étonnant, non ?
    Les conditions générales déclinant toute responsabilité en cas de dommage lors de la mise à jour, il n’y aurait pas baleine sous le galet ? Si l’on se réfère à ce texte de loi : RS 311.0 Art. 144bis …
    Conclusion :
    Sony ce n’est pas Apple, car lorsqu’il y a un problème avec une application achetée sur le Store de Apple on vous le rembourse j’en ai fait l'expérience, même si vous l’avez achetée par erreur !
    À l'inverse, Sony n’en a rien n’a foutre de vous, et vous mène en bateau par des explications farfelues qui au final vous donnent l'impression d’avoir été manipulé. J’ai acheté par erreur, selon leur dire, un module additionnel, pour un jeu que je ne possédais même pas ! faudra que j’appelle S.O.S Fantôme…
    Lorsque Sony c’est fait hacker de plus de 77 millions de données utilisateur confidentielles, il faut imaginer qu’il y a eu un vent de panique et que probablement plus du triple ont demandé le changement de leur numéro de carte de crédit (ce qui fut mon cas), car Sony n’a pas été très coopératif avec ces clients en les informant qui était concerné ou pas. Le PFPDT devrait ouvrir une enquête à ce sujet... car les dommages collatéraux sont astronomiques.
    Pour ceux comme moi qui se sont retrouvés abonnés à leurs insu, la première fois, le concept d’erreur de manipulation est envisageable. Mais lorsque l’erreur se répète, il y a matière à entamer une action en justice pour fraude ou abus de confiance.
    Selon les rumeurs, Sony aurait des conditions générales qui vous interdisent de poursuivre l’entreprise. Comme c’est facile d'intimider la clientèle. Il faut savoir que les conditions générales sont rarement en faveur des utilisateurs mais il est fréquent qu’elles ne soient pas totalement légales, car abusives. Mais il vous faudra de bons avocats et beaucoup de patience, car le comportement de l’autruche constaté chez Swisscom semble s’étendre... en simple: parle à mon CU. Terminator le dit plus poliment: parle à ma main.
    C’est aussi une grave violation des conditions générales des sociétés de cartes de crédit. Si une entreprise moins connue avait commis un débit non autorisé, son partenariat avec les sociétés de cartes de crédit serait remise en question, voire immédiatement rompu. Pourtant, tout me monde n’est pas logé à la même enseigne. Y a-t-il de la concurrence déloyale dans l’air ?

    NoSpy
    Depuis quelques années un nouveau type de distributeur est apparu : les Box-Trader
    Qui sont les Box-Trader ? Ce sont des distributeurs. Avides d’augmenter leurs revenus au détriment de la qualité de leurs services et de leurs produits, ils sont arrivés à un stade tel qu’il n’est plus possible de se taire. Très peu d'entreprises acceptent d’aborder ouvertement de ce sujet, qui reste tabou. Car s’il rend public ce type information, le distributeur cessera toute relation commerciale et la PME n’aura plus qu’à mettre la clef sous la porte.
    Comme vous le constaterez dans ce premier article, les fabricants jouent le jeu sordide des distributeurs exclusifs. Malheureusement, les dispositions légales suisses sur la concurrence déloyale sont rarement respectées comme en témoigne cet article.
    Que faire lorsque le produit que vous avez préalablement payé arrive défectueux ?
    C’est ce qui est arrivé à l’un de nos lecteurs qui a commandé un produit à un distributeur exclusif. Quel ne fut pas sa surprise de découvrir à leur réception que les produits étaient défectueux d’origine. Tout naturellement il a fait part de cette situation au distributeur (TechDATA) le jour même. Qui a répondu, à lui et aux autres personnes se trouvant dans la même situation : le distributeur n’assume ni la garantie, ni le service après-vente, ni même l'échange. En résumé, le distributeur ne prend rien en charge ! Il se contente de vous vendre un produit — bien entendu en prenant une une commission au passage — et vous informe que pour toute réclamation il faudra d’adresser à la justice ou au fabricant, Ah les escrocs !
    Dès le moment ou il faut payée pour réparer ou échanger un produit qui a été livré défectueux, cette attitude relève de l’escroquerie.
    Les escrocs :
    TechDATA vous informera que cela est notifié dans leur conditions générales et qu’ils ne sont que des Box-Trader. Pour simplifier, ils fonctionnent comme la poste, TNT, DHL, avec la différence que l’entreprise prend une commission substantielle sur le produit sans vous donnez la possibilité de se passer de leur services, au même prix bien évidemment. En résumé, si l’on vous vend de la marchandise défectueuse, vous n’aurez que le droit de vous taire et de payer !
    La remballe :
    Le problème est qu’une partie de ces distributeurs peu scrupuleux promeut les filières mafieuses de produits d’origine douteuse. Il est presque plus simple de faire la traçabilité d’une denrée alimentaire que d’un produit informatique. En effet, on constate ici la présence du phénomène de la remballe, procédé qui totalement prohibé dans l’alimentaire. Malgré cette interdiction, ce procédé est pourtant toléré en informatique, mais il est nié ou fortement minimisé par les parties concernées, à savoir fournisseurs, distributeurs et autres intervenants.
    Les prix cassés :
    Cela leur permet d’avoir des prix intéressants, mais pas trop cependant pour ne pas éveiller les soupçons. Ils commandent une partie de leurs produits par les filières officielles et une autre partie des produits sont d’origine inconnue. Ensuite, ils mélangent ces produits d’origines différentes. Cela dans le but d’abaisser les prix, voire de les casser durant des périodes de durée limitée.
    Les exclusivités :
    Certains distributeurs vont même signer des accords d'exclusivité ou négocier pour qu’il y ait un volume minimum de commande à leur fournisseur exclusif ou fabricant. Grâce à ces restrictions, ils sont sûrs de ne pas être inquiétés par d'éventuels concurrents.
    Exemple de la restriction sur le volume :
    Pour accéder au service de support et garantie du fabricant Supermicro, le fabricant demande de faire un chiffre d’affaires minimum garanti de 50’000€/mois. En fait, ces pratiques de volume minimum mensuel sont surtout répandues lorsqu’il s’agit de l’envoi de colis ou de lettres.
    Les Revendeurs :
    Les fabricants tels Cisco, Supermicro, VIA, LG, et c.o, jouent le jeu des distributeurs exclusifs. Au final, c’est le revendeur qui est pris à la gorge. Car il ne peut acheter le produit sans passer par un distributeur. En revanche les distributeurs se réservent le droit de ne pas respecter les contrats signés avec les fabricants, en particulier dans les domaines de support et de garantie. Et il est évident que la teneur de ces contrats n’est pas connue, ce qui fait qu’en cas de litige, il sera difficile de clarifier la situation et de savoir qui est responsable en cas de panne. Ce sera au revendeur de faire appel à son assurance pour régler le litige avec son futur ex-client ! Pourtant il y a quelques rares distributeurs qui assument ces désagrémentscomme ce fut le cas de TechDATA il y a de nombreuses années.
    Citation : zéro tracas, zéro blabla. Il n’y a que l'assurance MMA qui se permet de le prétendre. En informatique, c’est le comportement de l’autruche : en plus clair, parle à mon cul ! Terminator dirait, parle à ma main pour être poli…
    Les Distributeurs :
    Les distributeurs font la pluie et le beau temps. Dans l’agriculture on promeut la vente en directe, car les distributeurs engrangent des marges considérables alors que les revendeurs et agriculteurs ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Bien que les revendeurs s’en sortent mieux, car ils peuvent faire payer le service.
    Les Fabricants :
    Dans le domaine du grand public, ce n’est pas mieux en moyenne. Les marges vont jusqu’à 50% selon le volume de la commande. Plus il y a d'intermédiaires et plus votre marge finale est proche du zéro. Pourtant quelques fabricants ont accepté de vendre en direct, chose assez rare, par exemple Apple ou Dell, bien que leurs marges soient plus proches du 2%. Celui qui trouve un fabricant qui n’est pas lié avec un contrat d’exclusivité s’empressera de corriger cette oubli si le fabricant est favorable à cette approche.
    Les Clients :
    Nous voulons tous avoir le prix le plus bas, quitte à chercher sur internet et demander ensuite au magasin de s’aligner au meilleur prix que vous avez trouvé. La seule chose est que peu d’entre nous prennent en compte les frais de port ou de déplacement en voiture, les frais de douane, et de retour en cas de panne…
    Exemple aberrant :
    Comme tout le monde je recherche de bon prix, il y a quelque années j’ai voulu mettre à jour ma carte graphique. Malheureusement pour tout ce qui touche aux produits Apple, les prix sont excessifs. À force de persévérance j’ai trouvé un premier produit sur eBay pour 200 € d'occasion au lieu de 800 €. J’ai passé commande, mais la chance n’a pas suivi : le produit que j’ai j’ai reçu était un porte-clé de la marque, dont la valeur atteignait difficilement 1€.
    Ensuite, j’ai trouvé un magasin qui vendait cette carte graphique au prix de 318€, donc j’ai tenté de nouveau ma chance, en suivant l'adage 100% des gagnants ont tenté leur chance. Le produit est bien arrivé mais avec 184€ de frais de port et 250€ de frais de douane !!! Au final 200 + 318 + 184 + 250 = 952€ à payer, sans compter la TVA.
    Il n’y a que moi à qui cela arrive ?!?
    Conclusion :
    Ces distributeurs peu scrupuleux n’ont aucun souci à se faire. Qui va les poursuivre ? Prenons l’hypothèse qu’un de leurs clients tente de braver le feu en attaquant un distributeur au tribunal. Le distributeur recevrait une petite claque du tribunal, mais il renverrait ensuit une grande gifle à son client en cessant toute relation commerciale avec lui et dans le même temps en informant ses partenaires. En fin de compte, cela se terminerait par un suicide professionnel.
    Messieurs les politiques : veuillez méditer sur ce sujet, car il y a matière à réflexion.

    NoSpy

    Domeus Meubles

    Par NoSpy, dans Traquenard

    Voici la nouvelle arnaque qui sévit en Suisse depuis quelques mois ou années — difficile à savoir précisément vu que la police commence seulement à comprendre les mécanismes de cette arnaque internationale. Grâce à la libre circulation des personnes, des voleurs ont trouvé un stratagème actuellement imparable à ce jour, en janvier 2009.
    Tout commence avec Internet. Ils créent divers sites qui vous proposent la vente de meubles de qualité, voire des antiquités, à des prix cassés ou réduits.
    Admettons que vous trouviez sur ce site un produit qui vous plaît. Par le moyen de votre carte de crédit, vous en payez le prix demandé et vous choisissez la durée de livraison 30 jours, 60 jours, 90 jours à partir de la réception de votre paiement.
    Slogan: Des meubles de collection à prix cassés...
    Voici ce qui se passe ensuite.
    Les voleurs — Bulgares ou autres — se rendent dans la maison d’où proviennent les photos, dont il est mentionné qu’elle se trouve à Cologny près Genève. Ils ne prennent que les objets que vous avez commandés et payés, rien d’autre ! Après quelque heures, il quittent le pays dans lequel ils ont commis ce méfait et rentrent gentiment chez eux.
    Le temps qui vous est nécessaire pour signaler le vol a la police, il ne sont plus dans le pays.
    Pour que Interpol prenne ce cas en charge, c’est encore plus long : en moyenne 72 heures.
    Un jour, nous allons voter en Suisse pour une Police fédérale (nos douaniers font du zèle) c’est un début de solution !
    Car voici la procédure actuelle : vous déclarez le vol à votre préfecture. Qui transmet l’information plus haut. Elle reste cependant dans le pays. Si l'enquête est menée de manière suffisamment documentée, Interpol sera informé. Mais d’ici là, vous aurez eu le temps de sécher vos larmes.
    Cette arnaque est une évolution de cet article : Identifiez vous police !
    A ceci près que si vous résistez, ils n'hésiteront pas a vous tuer, vous et toutes les personnes présentes dans votre maison, pour laisser aucun témoin. Conseil : laissez-les faire ! (les objets peuvent être rachetés ou fabriqués, mais en l’état actuel de la science, il est difficile de cloner une personne !)
    Si vous soupçonnez que vous avez fait commerce avec ces personnes, sachez que c’est une sorte de MAFIA et qu’elles sont déterminées, bien organisées, et ne parlent jamais. D’autre part, si vous avez fait commerce avec elles, ils ont vos coordonnées ! Vous êtes dans une vraie merde, en d’autres terme vous êtes leur complice car vous faites du recel !
    Dénoncez-les et ils le sauront ! Alors n’oubliez pas de demander une nouvelle identité ou de changer de sexe, c’est presque plus simple ! Voire de couleur : Michel Jackson a bien réussi !
    Comment font-ils pour obtenir les photos de vos meubles ? C’est une bonne question ! J’ai quelques pistes mais cela reste tout de même de la fiction.
    Fiction 1
    Dans un premier temps il prennent contact avec les vendeurs de ces meubles. Les vendeurs de ces meubles ne sont nullement dans le coup. Imaginez simplement un acheteur potentiel qui vous demande ce qu’est devenue la méridienne que vous proposiez à la vente. Vous répondez que vous l’avez vendue. Ils vous disent qu’ils voudraient bien être mis en contact avec votre client collectionneur, car ils seraient intéressés à lui proposer d’échanger cet objet contre un objet qui ne leur plaît plus. Et hop, le loup est entré dans la bergerie : il va faire des photos, discrètement ou non. Il est d’ailleurs possible que vous ferez une transaction avec eux pour qu’il ne soupçonne rien ou alors que vous ne trouviez aucun accord.
    Fiction 2
    En Suisse, de nombreuses personnes proposent de louer leur maison durant leur absence, par l’intermédiaire d’agences spécialisées qui mettent à disposition les photographies intérieures des maisons de leurs client sur leur site web. Ces agences ne sont pas dans la coup, mais les voleurs peuvent se faire passer pour des clients potentiels, voire hacker leur site Internet.
    Par la suite, pour le passage de la douane, cela se fait avec un peu de la chance ou du culot.
    Après 1 mois, vous recevez votre commande, par l’intermédiaire d’une entreprise de transport type DHL, DPD et Co. Rien de suspect. eBay est une des plaques tournantes de ce système.
    Souvenez vous de cet article : Vol de matériel par les employés
    Il ne faut pas se leurrer : cette bande de voleurs a trouvé une technique qui sera bien difficile à démasquer.
    Vous pouvez faire ce que les Américains font déjà : lorsque vous constatez quelque chose de suspect dans votre voisinage, appelez la police. Et tissez plus de liens avec vos voisins. Faites une fois par année un repas canadien avec toutes les personnes de votre immeuble ou de votre chemin. Car cette bande n’est pas stupide : leurs membres ne cherchent pas la confrontation, mais les maisons qui semblent être abandonnées ou oubliées pendant les vacances.
    Franchement, si l’on ne veut pas que l’Europe se disloque, il faudrait commencer à travailler ensemble. Car pour moi l’Europe n’a apporté qu’une monnaie unique et une facilité de passage ente les pays. Mais chaque pays a son système, qui est différent des autres, il n’y a aucune uniformité : chaque pays a des lois qui contredisent celles des autres pays.
    Et tant que cela restera inchangé, les arnaqueurs auront de belles années devant eux.
    Exemple absurde : Un boîte française bien connue pour le spam a son serveur en Angleterre, mais fait passer le spam via la Suisse. Les clients sont Américains et non français.
    Si je veux me plaindre, cela est impossible ! Car la chose passe entre plusieurs pays. La préfecture dit ne pas être qualifiée pour recevoir cette plainte de la part d’un Suisse. Il faut déposer plainte en Suisse. Les autorités suisses répondent que l’arnaque provient de l'Angleterre mais transite par la France, et qu’il faut donc agir auprès de la France. Après 6 ans, je découvre que c’est auprès de mon fournisseur d’internet (FIA) qu’il faut s’adresser; mais il ne fera rien car 6 ans c’est trop de temps. Et il ne s’occupe pas des spam reçus, car il a déjà bien de travail à traquer ceux qui partent de chez lui. Vous me direz : et le tribunal européen ? oui, bien sûr, l’idée est géniale, mais il se trouve que je suis pas millionnaire !
    Article : On a trouvé les noms des spammeurs
    Donc on n’est mal parti, et les arnaqueurs l’ont bien compris : à moins qu’il y ait baleine sous galet, le gouvernement ne cherche pas a résoudre le problème du spam car le spam lui rapporte du fric. Lire ceci :
    Article : Le Spam est une drogue qui rapporte

    NoSpy

    Télé-sauvegarde...

    Par NoSpy, dans Traquenard

    Voici la nouvelle arnaque qui sévit sur internet
    Depuis quelques mois nous recevons en permanence des offres du genre :
    Un fait étrange :
    personne n’a su nous expliquer par que moyen ces intervenants ont obtenu nos adresses électroniques. Chose encore plus étonnante : certaines des adresses de courriel n’ont été fournies qu’à une seule et unique personne ou entreprise. Donc nous sommes en droit de nous demander si ces pseudo-entreprise de télé-sauvegarde ne trouvent pas dans les données personnelles de leur clientèle les éléments qui leur manquent pour leur permettre une expansion rapide.
    Autre caractéristique curieuse : la faiblesse de cryptage utilisé pour garder vos données personnelles. En effet, le cryptage 128 bits est largement dépassé. Actuellement, la norme est 256 bits à 4096 bits ! Il y a de nombreux points bien obscurs, telles les clauses de confidentialité qui ne sont nullement disponibles sur leur site. Dans la réalité, on vous fait vous payer un service sans aucune garantie.
    Le mieux c’est que ces boîtes ont souvent un numéro de téléphone payant. Il est donc impossible de les contacter de l’étranger, ce qui est notre cas. Il serait temps que la Justice se penche un peu plus sur cette eldorado de la violation de la sphère privée, par exemple la CNIL pour la France.
    Conclusion:
    Vous payez à une entreprise un service pour qu’elle vous vole vos données personnelles. Que se passerait-il si cette entreprise subissait une panne ou une perte de données ? Rien, tout cela serait pour votre pomme ! À l’inverse des onduleurs professionnels, qui vous fournissent une garantie en cas de panne de matériel, jointe à une assurance qui est à la mesure de la valeur du système informatique que vous avez.
    Donc si vous voulez faire des sauvegardes, un compte .mac ou infomaniak suffira. Pour les autres, achetez des Ultrium et prévoyez des armoires ou coffres-forts ignifugés.
    PS Si on appliquait la loi anti-terroriste, ces entreprises seraient en droit de vérifier vos données, et dans le cas ou vous auriez des logiciels non originaux ou des schémas de bombes de type kouglof, elles pourraient vous dénoncez...

    NoSpy
    Depuis quelques années, je constate l’existence d’une constante en ce qui touche aux arnaques.
    Une tendance se manifeste dans presque toutes les arnaques connues à ce jour.
    “C’est un employé mal intentionné qui en est responsable. Nous l’avons renvoyé dès que nous avons compris qu’il était en cause dans nos problèmes et vos déboires.”
    C’est bien facile de dire cela, car même si l’employé est renvoyé, cela ne change rien au problème : l’entreprise est toujours responsable !!! excepté dans le cas de figure où l’employé ne travaillait plus dans l’entreprise à la date des faits.
    À coup sûr, voici la prochaine excuse que nous entendrons : “C’est un ex-employé mal intentionné qui est la source de vos déboires, mais nous ne sommes pas responsables, vu qu’il ne travaille plus chez nous depuis un an...” Zut, j’ai trouvé la nouvelle formule d’excuse des entreprises pour l’année 2008 !
    Souvenez-vous de l’article “un échange sous garantie”. Eh bien c’est un chien mal intentionné qui aurait récupéré les informations…
    Une autre formule:
    C’est une personne mal intentionnée qui nous a fait gagner des millions.
    Un grand merci aux créateurs de virus...
    Une petite guerre presque invisible mais qui a un impact sur nos vies se dispute en ce moment dans nos rues, à notre insu.
    Vous avez trouvé ? Non ? il s’agit du droit de passage entre les compagnies sur internet.
    Les informations que je vais vous révéler, je ne pourrais pas les prouver, mais lorsque vous aurez fini de lire cet article, vous comprendrez mieux pourquoi en Suisse nous sommes très en retard sur tout ce qui touche à l’Internet.
    Imaginons que nous sommes une entreprise qui promeut l’Internet en Suisse, et plus précisément à Genève. Une entreprise dont je ne citerais pas le nom a le monopole dans ce domaine en Suisse. Je voudrais mettre des nouveaux câbles Internet dans une route, et pour cela il faudra que je demande l’autorisation à la commune... Au terme d’innombrables démarches, dessous-de-table, garanties etc. pour obtenir le droit de passage. Imaginons que je l’obtienne au nez et la la barbe de mon concurrent.
    Le cas 1 il se couche et ne tente rien Le cas 2 il soudoie la commune ou des employés mal intentionnés pour faire sauter mon droit de passage... Le cas 3 (mon préféré) Mon concurrent décide purement et simplement de saboter mon installation, soit par une erreur de bétonnage du central téléphonique sous terrain (il est bien vrai que l’on voit souvent des bétonnières qui traînent...), soit par une sorte de rongeur, type tronçonneuse... qui ne mange pas les câbles mais les sectionne purement et simplement. Le cas 4 (le plus drôle) La commune m’accorde le droit de passage, mais mon concurrent arrive à obtenir un droit de passage un peu plus loin. Mon concurrent pose juste 1 mètre de câble pour pour relier les fourmis aux termites, car c’est important qu’en sous-sol les communications passent bien. Sinon on n’y comprend plus rien. Donc, en résumé, je me retrouvé bloqué pour faire passer mon câble… à moins de payer un droit de passage ou trouver une astuce en aérien... voire rebrousser chemin.
    Lorsque l’on prend connaissance de tous ces éléments et que l’ont creuse un peu, ont obtient les réponses suivantes : “une secte d’employés mal intentionnés a commis ces actions sans notre consentement... nous ne sommes pas responsables de leur action. De plus, vous ne pourrez jamais prouver qu’il travaillent pour nous...”
    On constate donc la situation suivante: pour qu’en Suisse on puisse disposer de connexions Internet avec des débits intéressants et à des prix raisonnables, il faudra s'armer de patience. Bien que 95% des centraux téléphonique soient déjà reliés par fibres optiques !
    Sachez que l’ADSL2+ arrive en Suisse. Il n’y aura donc pas besoin de passer au fameux faux VDSL2+ promis par cette fameuse entreprise qui a la monopole. Car le VDSL2+ n’existe que sur le papier. Dans les faits, c’est du ADSL/VDSL . Par voie de conséquence, on télécharge les fichier en ADSL2 et on envoie les fichier en VDSL. Vous avez tout compris ???
    Car si vous consultez Wikipedia, vous découvrirez que le VDSL est symétrique. Cela signifie dire que si vous avez un abonnement de 20 Méga en téléchargement vous aurez aussi 20 Méga en envoi. Une telle situation c’est impensable pour nos ravisseurs : les entreprises n’auraient plus à payer des fortunes pour des connexions Internet un peux plus musclées...
    Une connexion 20 Méga en téléchargement et 4 Mega en envoi nous est facturée quelque 460€ par mois.
    Alors qu’il existe une technologie nommée le ADSL2+ Annex M qui propose 24 Méga par 3.5 Méga !!! Oups ! J’ai du dire une connerie ou un secret de polichinelle. Personne n’est disposé pour le moment à fournir cette technologie, qui existe déjà dans quelques pays européens. On va m’accuser d’être un ??? mal intentionné...
    Donc si vous vous trouvez à plus de 800 mètres du central, oublier le VDSL, voire cet article... la solution est le ADSL2+ Annex M.
    J’ai lu sur d’autres sites qu’il serait inutile d’avoir des connexions rapides : cela ne servirait qu’à télécharger plus de fichier p2p. On ne fait pas tous cela n’est-ce pas ? Non non non...
    Il est vrai que d’avoir du 24 Méga, c’est très commercial, mais avoir du 1 Méga en envoi de fichier c’est bien pratique si vous vous plaisez aux plaisirs de la vidéo conférence via des logiciels tels que iChat AV ou de la VoIP avec WebCam, qui demandent une bonne bande passante, sous peine d’avoir autre chose que des images type mosaïque et des phrases du genre : Salut tu sais ... viré ... et une promotion pour .... S...F...G... OK ?
    Si nos ravisseurs ne voulaient pas que l’on télécharge comme des malades, il feraient mieux de nous mettre 1 Méga en réception et 24 Méga en envoi de fichier, mais c’est sûrement dû à des employés mal intentionnés qui ont interverti les chiffres.
    Ils nous poussent a la consommation. Cette situation ressemble à ce qui s’est passé avec une fameuse centrale nucléaire, dans les années 1960-1970. Lorsque qu’on a construit la première centrale nucléaire, on nous dit de consommer plus d'électricité !!! On nous a recommandé d’utiliser des appareils de classe énergétique Z et de ne pas oublier de chauffer notre appartement avec le sèche linge. Et en été, de garder les fenêtres grand ouvertes lorsque nous faisions fonctionner la climatisation : l’air recyclé était mauvais à long terme, et pouvait présenter des risques de cancer !!!
    À présent, on nous dit : “nous sommes désolés, ce fut le fait d’experts mal intentionnés ! Il faut se freiner un max et tout passer en classe énergétique A+. Pour la clim, laissez tomber, prenez un Yéti : ça pue mais c’est écologique !
    En fin de compte, le problème reste le même : les vrais acteurs des arnaques ne sont jamais inquiétés…
    J’aimerais bien rencontrer celui qui a dit que RNIS ou ISDN sont les techniques d’avenir ! Aujourd'hui, on me dit qu’il faut repasser à l’analogique : ont a dû se planter quelque part…
    Je réponds : non, il n’y a pas erreur : aujourd’hui, on devrait être reliés par fibre optique. Sauf qu’en Suisse on va en marche arrière dans ce domaine. Alors que nous étions les premiers en Europe à disposer du RNIS ou ISDN et de la fibre optique !!!.
    La philosophie actuelle semble être : le fric avant tout !
    Notre fameuse entreprise qui a la monopole a fait une bénéfice de deux milliards pour l’année 2007. Ils ont dû se planter quelque part dans les prévisions, c’est sûrement notre fameuse secte d’employés mal intentionnés qui est en cause. Mais cette secte aura coûté 125 millions d’euros pou s’être fait prendre lors d’un sabotage...une goutte d’eau par rapport à ce qui est en jeu, notre avenir !
    Donc si vous voulez faire bouger les choses, et non pas seulement en Suisse, inscrivez-vous a nos newsletters (Recevoir articles). Il ne reste plus que que 98’000 membres à avoir (qui ont le droit de vote en Suisse) pour pouvoir faire bouger les choses en Suisse. C’est d’ailleurs à coup sûr un groupe de politiciens bien intentionnés qui a mis cette limitation du droit à l’initiative…

    Debugman
    Il était une fois une Princesse du doux nom de Nafisa. Son père, le Grand Esteban, était un Roi pieux à l'écoute de son peuple. Il avait aussi un fils qui, par malheur, avait provoqué la mort de sa femme en le mettant au monde.
    Le royaume était riche et prospère, les gens y vivaient heureux, dans une profonde harmonie. Le peuple n'avait que faire de l'or, ils en avaient beaucoup, une chose était bien plus importante : la magie. Celle-ci qui coulait au plus profond des sols les rendant fertiles tout au long de l'année ; les plantes y poussaient même pendant les hivers les plus rudes. Les paysans avaient l'habitude de l'appeler communément la mâtaa, une substance noire et huileuse, tout aussi mystérieuse que son origine.
    Le royaume était donc considéré comme bénit des dieux : Seul en ses terres coulaient la mâtaa, le sang, l'énergie de la terre (...)
    Les voyageurs et les marchands venaient de très loin pour en acheter, parfois, qu'une seule fiole. Nul besoin d'en avoir plus, il était reconnu, qu'une seule goûte suffisait à fertiliser tout un champ.
    Nafisa l'avait bien compris, la mâtaa était non seulement le sang de la Terre, mais aussi celui de son royaume. Dès le début, les ancêtres y avaient fait construire de grandes installations afin de la collecter.
    Mais un beau jour, le plus grand des malheurs arriva au royaume, le Roi était mort subitement. Son fils étant beaucoup trop jeune pour prendre sa couronne, c'est Nafisa qui devait devenir Reine, mais pour d'y parvenir, elle devait impérativement se marier.
    Les rivalités qui opposèrent le royaume à ses voisins, des siècles durant, avaient fini par l'affaiblir. Se marier avec un noble de son propre royaume était risqué, il fallait impérativement trouver un chevalier d'un autre royaume pour maintenir la paix.
    La princesse se mit donc à écrire des lettres qui, une fois préparées, étaient transportées par ses messagers dans toutes les contrées. La quête du plus preux des chevaliers était lancée (...)
    Chevalier du Roi du royaume de Nagathéa, vous reçûtes sa lettre.
    L'histoire ne dit pas ce qu'il vous advînt après avoir accepté...
    Pour revenir à la réalité
    Vous l'aurez sans doute compris, il ne s'agit pas d'un conte de fées, la lettre n'a pas été apportée par un messager de la princesse, il n'y a ni magie ni mâtaa. De son point de vue, notre chère princesse veut tout simplement blanchir de l'argent et se marier avec vous. On ne citera pas les royaumes Shell et Chevron avides de mâtaa ou devrais-je dire pétrole...
    Nafisa est sans doute aussi virtuelle que l'est ce spam. Hé oui, c'est triste, vous ne serez sans doute jamais l'époux d'une belle et riche princesse... Il est d'ailleurs dommage de voir que ce message est destiné à des hommes ; à quand un beau prince à la recherche d'une femme ?
    Doux message
    Je dois quand même vous avouer que c'est le premier spam que je lis avec attention. La manière dont il est écrit exprime une certaine naïveté. On a presque pitié et c'est principalement le but ! Reste que le texte est bourré de fautes en tout genre, la princesse était-elle analphabète ?
    Public averti
    Aujourd'hui, je peux estimer que le public est assez informé pour ne pas tomber dans le piège. On peut imaginer que ce genre de message était potentiellement efficace il y a quelques années, mais maintenant, je dirais que ce sont les personnes qui l'ont envoyé qu'il faudrait traiter de naïves !

    NoSpy

    Identifiez vous Police !

    Par NoSpy, dans Traquenard

    Depuis quelque mois une nouvelle arnaque fait fureur en Europe.
    Des faux policiers en civil ou en tenue vous arrêtent dans la rue et vous demandent vos papiers.
    Si vous êtes de nationalité suisse, vous avez probablement remarqué que votre carte d’identité ne porte pas mention de votre adresse privée. Même chose pour les nouveaux permis de conduire. Le motif de cela est la volonté de l’État de faire des économies, en vous permettant d’éviter, après un déménagement, de devoir refaire vos papiers d’identité ou permis.
    Ces vrais faux policiers vous arrêtent, montrent leurs papiers d’un geste rapide qui ne vous permettra pas de lire leur carte de légitimation. Puis ils vous demandent de présenter vos papiers. Ils vont souvent par deux. Puis ils vous demandent quelle est votre adresse privée pour un contrôle plus poussé.
    Les personnes qui se font arnaquer ne sont pas familières, voire ignorent complètement les règles qui régissent les méthodes que la police doit respecter lors des contrôles.
    Quelques jours passent et vous revoyez ces deux vrais faux policier devant votre porte, ils jouent sur le fait que vous vous souvenez d’eux et vous les laissez entrer. C’est à ce moment que vos problèmes commencent. L’un d’eux sort une arme, vous menace et vous demande vos cartes bancaires ou cartes de crédit. Puis ils vous ligotent à une chaise. Le complice part au bancomat pour vider votre compte. Si vous ne leur avez pas donné le bon code il vous torturerons jusqu'à ce que vous le leur donniez, pour qu’ils puissent vider le compte. Ils endommagent votre téléphone et vous bâillonnent, puis ils partent.
    Le temps que vous vous détachiez et que vous appelez la police, ils ne seront plus là…
    Annulez quand même vos cartes de crédit…
    Solution a cette arnaque :
    Ne laissez entrer personne chez vous. Si l’on vous dit : « c’est la police », demandez les cartes de légitimation et téléphonez au poste de police à fin de vérification.
    Si vous êtes seul, n’ouvrez même pas. Demandez à travers la porte quel est le sujet de la visite.
    Police, Swisscom, France Telecom, etc. : demandez toujours une identification. S’il n’est pas en mesure de la présenter, demandez au visiteur de prendre rendez vous par courrier.
    Investir dans une caméra pour la porte d’entrée n’est pas stupide.
    Et n’oubliez pas de mettre comme une sécurité une chaîne ou un module pour que la porte ne s’ouvre pas grand lorsque l’on y envoie un grand coup de pied.
    Pour finir, si un policier vous demande dans la rue votre adresse privée, ne lui répondez pas.
    Sauf s’il est dans sa voiture de fonction. Dans ce cas, il vous emmènera au poste.
    Vous pouvez néanmoins lui indiquer le quartier dans lequel vous vivez. Mais pas une adresse précise. Dès que vous pourrez vérifier sa bonne foi, vous pourrez changer de ton.

    NoSpy
    L’entreprise Lacie aurait elle fait l’école buissonnière ?
    Depuis de nombreuses années, je suis un grand admirateur des produits Lacie. Mais mon admiration trouve ses limites naturelles lorsque les pannes surviennent.
    J’ai plus de 20 produits de cette marque (Écran, Graveur, boîtier externe, calibreur, destructeur…) et j’en suis très content.
    Mais depuis deux ans, je subis nombre de problème avec certains de leur produit, tout particulièrement les boîtiers externes pour les disques durs en USB et FireWire.
    En fait mes problèmes viennent du moment où Lacie a adopté Maxtor comme marque de disque dur. Cette marque a une particularité quelque peu problématique. Leur disque dur devient à l’usage quelque 10 a 12 degrés plus chaud que ceux de la concurrence. Cela ne semble pas énorme, il faut savoir que lorsqu’un disque dur a une ventilation passive, il se refroidit en fonction de l’aire ambiant. Ces 10 degrés de plus sont alors non négligeables. Cette situation a eu pour résultat que 2 de mes boîtiers Lacie D2 de 500GB ont subitement lâché après 6 mois de fonctionnement. Ce qui, je vous l’avoue, est anormal. Les données que ces disques durs contenaient étaient des photos et films de famille.
    Je voulais absolument les récupérer avant d’envoyer le tout a Lacie. En effet, lorsque vous envoyez un disque dur pour réparation, il est échangé et toute vos données sont perdues.
    J’ai tout naturellement ouvert le boîtier. Il y avait des vis standard cruciformes. J’ai connecteé le HD sur un autre boîtier et, oh miracle, je constate que mes données sont toujours intactes. En fait, le disque dur chauffe tellement qu’il a endommagé l’électronique embarquée du boîtier fabriqué par Lacie. Donc je décide de tout graver sur des DVD-R pour m’en faire une copie de sauvegarde. Puis je remonte le boîtier et téléphone à mon vendeur pour lui signaler que 2 des 10 boîtiers Lacie qu’il m’a vendus sont tombés en panne. Je les envoie à mon vendeur, et tout se passe bien.
    Trois semaines passent et hop, je reçois 2 nouveaux boîtiers Lacie dans un emballage tout neuf semble t il. Avec Lacie, on n’a jamais de problème. J’ouvre une des deux boites et je remarque que ce sont mes boîtiers, je me dis à ce moment là : « ben cool », possible qu’ils ont changé les boîtiers et que mes données sont encore là (donc je ne perdrai pas de temps à tout recopier). Je branche mes boîtiers, mais rien ne se passe : ils ne fonctionnent pas. J’appelle mon vendeur pour lui demander une explication ; il n’en a pas. Il me dit qu’il a dû y avoir une erreur chez Lacie et me conseille de prendre contact directement avec eux. Ce que je fis. Je donne les numéro de série de mes boîtiers à Lacie et à ce moment le technicien me dit que il ne peuvent pas être réparés. Je demande une explication :
    Lacie: M.Dubois votre boîtier a été ouvert NoSpy: Oui j’ai voulu tenter de récupérer mes données personnelles. Lacie: Donc vous nous confirmez que vous avez ouvert les boîtiers que vous nous avez envoyés ? NoSpy: Oui, au seul motif de récupérer mes documents personnels. Lacie: Sachez, Monsieur, que la garantie Lacie ne fonctionne que dans le cas ou les boîtiers sont dans leur emballage d’origine, sans aucune manipulation externe, ni démontage des éléments. NoSpy: Mais ce n’est marqué nulle part ! Lacie: Il y a un petit autocollant en anglais qui fait 1 demi-centimètre sur 1 centimètre où cela est tout expliqué, et qui est en plus collé sur une des viss. NoSpy: Mais je ne comprends pas l’anglais. Nous sommes en France, et cette annotation aurait du être écrite en Français ! Lacie: Il n’y avait pas la place pour marquer cela en français. NoSpy: Donc, si je comprends bien, dans l’hypothèse où Lacie serait un fabricant arabe, cette annotation serait écrite en arabe !!! Lacie: Je ne sais pas, Monsieur, peut-être… Sachez que tous les fabricants du monde entier vous interdisent l’ouverture de leurs boîtiers sous risque de perte de garantie. NoSpy: Donc lorsque j’achète une voiture je nai pas le droit d’ouvrir le capots du moteur sous peine de perte de garantie ! Ou lorsque j’achète un ordinateur, je n’ai pas le droit d’ouvrir le boîtier sans risquer de perdre la garantie ! Lacie :Cette discussion n’est pas productive ; Il va va falloir que je vous laisse. NoSpy: Mais se sont quand même mes données personnelles. Que faire lorsque l’appareil ne fonctionne plus ? Lacie :Vous devez prendre contact avec un spécialiste agré par Lacie pour la récupération de vos données. Ce spécialiste garantit l’intégrité du boîtier. NoSpy: Mais je n’ai pas ouvert le disque dur. J’ai ouvert uniquement le boîtier qui contenait le disque dur, ce qui n’est pas pareil. C’est une opération similaire à celle de changer la batterie de mon téléphone portable. Lacie :Notre règlement est strict : il est interdit d’ouvrir le boîtier. Si vous estimez que les données stockées sur nos produits, ont plus de valeur que le prix du produit de base, il ne vous reste plus qu’à racheter le produit. NoSpy: Bon d’accord j’ai violé l’intégrité de votre boîtier. Je ne vous ai pas demandé pas de changer les disque durs, mais pouvez vous changer le boîtier ? Laice :Cette discussion tourne en rond.Je vais être plus clair : dès que vous ouvrez un de nos produits, il n’y a plus de garantie ! NoSpy: Mais il faut bien que je le sorte de son carton pour l’utiliser ? Lacie :Bip Bip Bip Il n’ont pas d’humour, moi non plus.
    Ce qui est étonnant, c’est que lorsque les concurrents ne veulent pas que l’on ouvre un élément, il mettent des vis spéciales qui demandent des tournevis spécifiques et qui sont souvent chers. Dans ce cas, ont peut se demander si le fabricant est contre l’ouverture de son boîtier. En plus il y a très souvent des autocollants rédigés en plusieurs langues, qui signalent que l’ouverture du boîtier provoque la rupture de garantie. Puisque chez Lacie ce n’est pas écrit en français, cela a pour conséquence que la mention n’est pas légale.
    Depuis, je me suis résigné, vu que prendre un avocat me coûtera bien plus cher que le rachat d’un disque dur externe. LaCie le sait bien il joue sur ce point.
    Donc,au final j’ai commandé un autre disque dur chez eux mais cette fois ci j’ai pris un modèle avec ventilateur intelligent (ce qui veux dire que il ne s’allume que quand c’est nécessaire).
    Mon vendeur me fournit ce nouveau disque dur de 500GB. Il est tout petit est ressemble à un gros Lego rouge. Il n’est qu’en USB 2.0 ; exit le FireWire qui a de nombreux avantages (tel celui de pouvoir en mettre 63 les uns derrière les autres, alors que pour les USB il faudra faire l’acquisition d’un HUB). C’est marqué sur la fiche publicitaire : très silencieux avec ventilateur intelligent qui ne s’allume que lorsque la température est élevée. Je le branche et là je remarque un gros problème : le ventilateur fait un bruit énorme, bien plus que mon iMac Intel ou que mon minimac Intel. Je téléphone à LaCie pour avoir des explications. Ils me disent qu’il faut installer le logiciel qui est sur le CD fourni pour accéder à cette fonction. Je m’exécute. Oh surprise : impossible d’installer l’application, car elle est réservée à Mac OS 8 ou 9 alors que cela fait 5 ans que je suis sur Mac OS X. Je reprends contact avec Lacie et les explications sont hallucinantes : dans leur première version , il disent que OS X n’est pas un système d’avenir et que LaCie attend qu’il évolue un peu plus pour voir si les utilisateurs l’adoptent…
    Seconde version : il faut que j’installe Windows 98, car LaCie a abandonné le développement sur OS X puisqu’ils ne peuvent plus utiliser leur environnement « CodeWarrior ». De plus, ils ne veulent pas utilisé l’environnement de programmation que Apple fournit, car il n’est pas majoritairement utilisé par les autres fabricants… et en plus il est gratuit ce qui n’est pas une bonne marque de confiance.
    Donc encore une autre publicité mensongère, puisque ce disque dur ne possède pas de ventilateur intelligent sans l’usage d’un soft extérieur qui n’est disponible que sous Windows.
    Autre point : lorsque j’ai commandé ce boîtier, j’ai demandé a LaCie si c’étaient des disques durs Maxtor. Ils m’ont répondu par la négative, car car il avaient des problèmes de surchauffe. Dommage que l’on n’enregistre pas les conversations, car figurez vous que la marque du disque dure interne au boîtier Lego c’est du Maxtor et qu’il est vraiment très, très chaud (67°) : le ventilateur tourne à plein régime tout le temps, ce qui est très agaçant. Autre problème : ils ont eu l’idée de mettre un bouton qui n’a ni de « ON » ni de « OFF » ; en gros il n’a pas de position. Lorsqu’il y a du courant, il faut appuyer sur le bouton pour que l’appareil fonctionne. Donc, si comme moi vous branchez tous vos appareils sur une alimentation intelligente qui a pour fonction de couper l’électricité de tous les appareil lorsque vous éteignez votre ordinateur, voici qui se passe : au moment où vous allumez votre ordinateur, vous devez devenir contorsionniste pour allumer l’appareil, qui a un tout petit bouton à l’arrière du boîtier. Merveille de la technologie Lacie : lorsque vous décidez d’éteindre le fameux disque dure en forme de Lego, il ne coupe pas toute son alimentation externe, qui provient d’un convertisseur : un magnifique voyant reste en permanence allumé et chauffe excessivement (58°), même si vous ne travaillez pas avec votre magnifique lego.
    J’ai envie d’être remboursé pour tous ces mensonges. En gros vous vous dites : je mets un interrupteur avant l’alimentation du boîtier Lego de LaCie. Eh bien, cela ne fonctionne pas car vous devez aussi appuyez sur le bouton du boîtier pour l’allumer .
    Autre fantastique innovation chez Lacie : vous avez 4 boitiers Lego comme sur la pub Lacie car ils sont empilables. Eh bien, Lacie ne propose pas une alimentation pour tous les boîtiers : vous aurez 4 gros convertisseurs qui chauffent et qui consomment en permanence. Vive l’écologie.
    Solution : n’achetez plus de produits LaCie tant qu’ils n’auront pas changé de politique.
    LaCie ma confirmé qu’ils y avait plus de 1800 produits concurrents dans le domaine et que si je n’étais pas satisfait de leur produit, je n’avais qu’à aller voir ailleurs.
    Bonne politique.
    P.S Si votre boîtier externe Lacie est obstrué par de la poussière et que les ventilateurs ne peuvent pas fonctionner correctement, il est strictement interdit de les ouvrir pour les nettoyer, sous peine de perdre la garantie. LaCie le couvre pas les pannes dues à la poussière. Donc il faut utiliser les produit LaCie dans un environnement stérile durant les 2 années de leur garantie. En revanche, tous les autres fabricants conseillent un petit nettoyage tous les 3 ou 6 mois et un grand nettoyage une fois par année en ouvrant leur produit… (Cela dépend de votre utilisation).
    Tout n’est qu’une question de politique.

    NoSpy
    Il y a des nombreuses années, soit environ 12 ans (1993), je travaillais pour un magasin d’informatique qui comprenait une section ventes et une section réparations.
    Nous avions une hotline payante pour la section réparations. Notre magasin était un des 5 magasins d’informatique dans notre ville en ce temps.
    Après avoir subi un petit accident de travail, je ne pouvais plus marcher et l’on m’a reclassé à la help line (hotline). J’avais le choix : soit j’acceptais, soit j’étais viré… Les lois sur le Droit du travail n’étaient pas aussi rigoureuses que maintenant.
    Les semaines passaient sur la help line et rien de bien spécial n’était à remarquer, sauf un trop grand nombre de clients (plus de 100 fois le volume habituel). J’en ai parlé à mon patron, mais pas d’augmentation a l’horizon. Je supposais que c’était grâce à mes connaissances que nous avions cet accroissement.
    Mais j’étais bien loin de la vérité. Un matin, mon patron me dit que je parle trop vite et qu‘il faudrait allonger le temps de l’annonce téléphonique…
    C’est n’est plus : Bonjours, je m’appelle Flash que puis-je faire pour vous ?
    Mais : Bienvenue au Service Technique de NoSpy, je m’appelle Flash. Que pouvons-nous faire pour vous être utiles, Madame-Monsieur ? à 1.93€/min.
    Après quelques appels, un problème survient : une femme décontenancée par mon annonce commence à bégayer :
    La cliente : Mais… mais… je ne comprend pas ! Je ne suis pas au magasin Hack ???
    Le Réparateur : Non, vous êtes sur la help line de NoSpy !
    La cliente : Il doit y avoir erreur, car j’ai composé le numéro de la help line du magasin Hack…
    Vous avez compris ?
    Eh oui ! les autres concurrents ont simplement dévié leur help Line sur la nôtre, avec un système cumulatif pour le payement. Donc le client payait 2 fois le prix sans le savoir.
    Lorsqu’on prend congé du client, la ligne revient chez notre concurrent…
    Cependant, nous non plus nous n’étions pas tout gris, lorsque nous mettions un client en attente téléphonique, on le faisait passer du même coup sur la ligne téléphonique payante !!!
    Au bout du compte notre help ligne nous rapportait 40% de notre chiffre d’affaires…
    Notre seule excuse était que nous n’étions pas les seuls à le faire !
    Mais depuis quelque année des lois ont passé, et ce genre de pratiques est sévèrement puni.
    Car le concept s’était généralisé dans toutes les entreprises.

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.