Aller au contenu
NoSpy investigations
  • Les escrocs de l’extrême - (Box-Trader)

       (0 avis)

    NoSpy

    Depuis quelques années un nouveau type de distributeur est apparu : les Box-Trader

    Qui sont les Box-Trader ? Ce sont des distributeurs. Avides d’augmenter leurs revenus au détriment de la qualité de leurs services et de leurs produits, ils sont arrivés à un stade tel qu’il n’est plus possible de se taire. Très peu d'entreprises acceptent d’aborder ouvertement de ce sujet, qui reste tabou. Car s’il rend public ce type information, le distributeur cessera toute relation commerciale et la PME n’aura plus qu’à mettre la clef sous la porte.

    Comme vous le constaterez dans ce premier article, les fabricants jouent le jeu sordide des distributeurs exclusifs. Malheureusement, les dispositions légales suisses sur la concurrence déloyale sont rarement respectées comme en témoigne cet article.

    Que faire lorsque le produit que vous avez préalablement payé arrive défectueux ?

    C’est ce qui est arrivé à l’un de nos lecteurs qui a commandé un produit à un distributeur exclusif. Quel ne fut pas sa surprise de découvrir à leur réception que les produits étaient défectueux d’origine. Tout naturellement il a fait part de cette situation au distributeur (TechDATA) le jour même. Qui a répondu, à lui et aux autres personnes se trouvant dans la même situation : le distributeur n’assume ni la garantie, ni le service après-vente, ni même l'échange. En résumé, le distributeur ne prend rien en charge ! Il se contente de vous vendre un produit — bien entendu en prenant une une commission au passage — et vous informe que pour toute réclamation il faudra d’adresser à la justice ou au fabricant, Ah les escrocs !

    Dès le moment ou il faut payée pour réparer ou échanger un produit qui a été livré défectueux, cette attitude relève de l’escroquerie.

    Les escrocs :

    TechDATA vous informera que cela est notifié dans leur conditions générales et qu’ils ne sont que des Box-Trader. Pour simplifier, ils fonctionnent comme la poste, TNT, DHL, avec la différence que l’entreprise prend une commission substantielle sur le produit sans vous donnez la possibilité de se passer de leur services, au même prix bien évidemment. En résumé, si l’on vous vend de la marchandise défectueuse, vous n’aurez que le droit de vous taire et de payer !

    La remballe :

    Le problème est qu’une partie de ces distributeurs peu scrupuleux promeut les filières mafieuses de produits d’origine douteuse. Il est presque plus simple de faire la traçabilité d’une denrée alimentaire que d’un produit informatique. En effet, on constate ici la présence du phénomène de la remballe, procédé qui totalement prohibé dans l’alimentaire. Malgré cette interdiction, ce procédé est pourtant toléré en informatique, mais il est nié ou fortement minimisé par les parties concernées, à savoir fournisseurs, distributeurs et autres intervenants.

    Les prix cassés :

    Cela leur permet d’avoir des prix intéressants, mais pas trop cependant pour ne pas éveiller les soupçons. Ils commandent une partie de leurs produits par les filières officielles et une autre partie des produits sont d’origine inconnue. Ensuite, ils mélangent ces produits d’origines différentes. Cela dans le but d’abaisser les prix, voire de les casser durant des périodes de durée limitée.

    Les exclusivités :

    Certains distributeurs vont même signer des accords d'exclusivité ou négocier pour qu’il y ait un volume minimum de commande à leur fournisseur exclusif ou fabricant. Grâce à ces restrictions, ils sont sûrs de ne pas être inquiétés par d'éventuels concurrents.

    Exemple de la restriction sur le volume :

    Pour accéder au service de support et garantie du fabricant Supermicro, le fabricant demande de faire un chiffre d’affaires minimum garanti de 50’000€/mois. En fait, ces pratiques de volume minimum mensuel sont surtout répandues lorsqu’il s’agit de l’envoi de colis ou de lettres.

    Les Revendeurs :

    Les fabricants tels Cisco, Supermicro, VIA, LG, et c.o, jouent le jeu des distributeurs exclusifs. Au final, c’est le revendeur qui est pris à la gorge. Car il ne peut acheter le produit sans passer par un distributeur. En revanche les distributeurs se réservent le droit de ne pas respecter les contrats signés avec les fabricants, en particulier dans les domaines de support et de garantie. Et il est évident que la teneur de ces contrats n’est pas connue, ce qui fait qu’en cas de litige, il sera difficile de clarifier la situation et de savoir qui est responsable en cas de panne. Ce sera au revendeur de faire appel à son assurance pour régler le litige avec son futur ex-client ! Pourtant il y a quelques rares distributeurs qui assument ces désagrémentscomme ce fut le cas de TechDATA il y a de nombreuses années.

    Citation : zéro tracas, zéro blabla. Il n’y a que l'assurance MMA qui se permet de le prétendre. En informatique, c’est le comportement de l’autruche : en plus clair, parle à mon cul ! Terminator dirait, parle à ma main pour être poli…

    Les Distributeurs :

    Les distributeurs font la pluie et le beau temps. Dans l’agriculture on promeut la vente en directe, car les distributeurs engrangent des marges considérables alors que les revendeurs et agriculteurs ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Bien que les revendeurs s’en sortent mieux, car ils peuvent faire payer le service.

    Les Fabricants :

    Dans le domaine du grand public, ce n’est pas mieux en moyenne. Les marges vont jusqu’à 50% selon le volume de la commande. Plus il y a d'intermédiaires et plus votre marge finale est proche du zéro. Pourtant quelques fabricants ont accepté de vendre en direct, chose assez rare, par exemple Apple ou Dell, bien que leurs marges soient plus proches du 2%. Celui qui trouve un fabricant qui n’est pas lié avec un contrat d’exclusivité s’empressera de corriger cette oubli si le fabricant est favorable à cette approche.

    Les Clients :

    Nous voulons tous avoir le prix le plus bas, quitte à chercher sur internet et demander ensuite au magasin de s’aligner au meilleur prix que vous avez trouvé. La seule chose est que peu d’entre nous prennent en compte les frais de port ou de déplacement en voiture, les frais de douane, et de retour en cas de panne…

    Exemple aberrant :

    Comme tout le monde je recherche de bon prix, il y a quelque années j’ai voulu mettre à jour ma carte graphique. Malheureusement pour tout ce qui touche aux produits Apple, les prix sont excessifs. À force de persévérance j’ai trouvé un premier produit sur eBay pour 200 € d'occasion au lieu de 800 €. J’ai passé commande, mais la chance n’a pas suivi : le produit que j’ai j’ai reçu était un porte-clé de la marque, dont la valeur atteignait difficilement 1€.

    Ensuite, j’ai trouvé un magasin qui vendait cette carte graphique au prix de 318€, donc j’ai tenté de nouveau ma chance, en suivant l'adage 100% des gagnants ont tenté leur chance. Le produit est bien arrivé mais avec 184€ de frais de port et 250€ de frais de douane !!! Au final 200 + 318 + 184 + 250 = 952€ à payer, sans compter la TVA.

    Il n’y a que moi à qui cela arrive ?!?

    Conclusion :

    Ces distributeurs peu scrupuleux n’ont aucun souci à se faire. Qui va les poursuivre ? Prenons l’hypothèse qu’un de leurs clients tente de braver le feu en attaquant un distributeur au tribunal. Le distributeur recevrait une petite claque du tribunal, mais il renverrait ensuit une grande gifle à son client en cessant toute relation commerciale avec lui et dans le même temps en informant ses partenaires. En fin de compte, cela se terminerait par un suicide professionnel.

    Messieurs les politiques : veuillez méditer sur ce sujet, car il y a matière à réflexion.

    Modifié par NoSpy (afficher les révisions)



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×