Aller au contenu
NoSpy investigations
  • Sony PlayStation Plus une vaste escroquerie…

       (0 avis)

    NoSpy

    Sony passe outre ses prérogatives en matière de débit automatique, sur carte de crédit ?

    Prologue :

    En 2011 Sony s’était fait déposséder par des hackers de plus de 77 millions de comptes d'utilisateurs. Grâce à cette totale transparence de Sony, l’ensemble des clients concernés n’a jamais été avisé du problème. Ce sont les journaux qui ont relaté les faits, un comble !!! Sony, comme tant d’autres dans le même cas, minimise les implications durant des mois, afin que la pression diminue et redoré leur blason…

    Après des mois de polémique, et suite à la parution dans les journaux de cette mésaventure, Sony a offert 2 jeux sur un lot de 5 ainsi que 1 mois d’abonnement à PlayStation Plus, dans le but de faire oublier aux utilisateurs sa totale incompétence en matière sécurité des données confidentielles telles que les numéros de cartes de crédit ! Le pire est que Sony était au courant du problème bien avant que l’inévitable n’arrive…

    C’est là que mes mésaventures ont commencé (2011) :

    Sony m’a offert 1 mois d’abonnement à PlayStation Plus. Entre-deux, j’ai été obligé de faire changer ma carte de crédit, pour éviter tout risque. Un vrai casse-tête selon les débiteurs, dû principalement aux frais administratifs abusifs. Après l’activation de cet abonnement offert gratuit, ma Console «PS3» est devenue très lente, je suis passé de 1 minute pour charger un jeu, à environ 5-10 minutes !

    Lors de l’expiration de l’abonnement de démo à «PlayStation Plus» qui était d’une durée de 1 mois, Sony l’a automatiquement renouvelé sans mon accord ! J’ai bien sûr fait opposition, mais la lenteur de sa réponse à ce sujet a bloqué ma possibilité de faire annuler cette transaction illicite chez ma sociétés de crédit. À force d'exiger une explication, on m’a m’informé que cette situation est de ma faute ?!? Au motif que j’aurais oublié de désactiver le renouvellement automatique par défaut... qui se trouve on ne sait où, puisque l’on part du principe de n’avoir jamais souscrit à ce type d’abonnement !

    Le Support de Sony m’explique la procédure pour que cela ne se reproduise plus l’année suivante. Je dois activer le module qui demande un mot de passe additionnel et désactiver le nouvellement automatique par défaut, ce que j’ai fait, Sony ma informé qu’avec ces mesures, ce type de désagrément ne se reproduirait plus ! Cela n’a pas empêché Sony d’outrepasser ces restrictions une fois de plus en 2012...

    Rebelote 2012 :

    En septembre 2012, j’ai un message sur ma console Sony PS3, qui m’informe que mon abonnement involontaire et illicite va prochainement expirer. Sony me propose de le renouveler, et j’ai tout naturellement refusé !

    Vous n’imaginez pas comme je suis ravi de me dégager de cette merde et ce n’est pas de l'humour noir. Il faut être clair, cet abonnement ne (me) sert à rien, comme le démontrera la suite ce cet article.

    Quelques jours avant son expiration, un autre message (qui est du forcing) me propose 25 % de réduction sur cet abonnement. Je n’en tiens même pas compte.

    Finalement le 11 septembre 2012, une date historique, Sony effectue un prélèvement sans mon approbation, cela à un nom : du vol !!! Sony s’est peut être pris un avion... entre-deux... et a perdu le sens des réalités !

    À aucun moment ma console de jeu (Sony PS3) ne me demande mon code de sécurité, qui se trouve au dos de ma carte de crédit, ni même de valider cet achat. Pourtant j’avais suivit les recommandations du support technique de Sony.

    Sony a trouvé un moyen de détourner sa propre protection, et a débité mon porte-monnaie en toute impunité pour payer cet abonnement abusif, sans qu’à un moment il m’ait été demandé mon mot de passe complémentaire qui aurait permis de valider cette opération. Étonnamment, lors du prélèvement illicite, la préalablement proposée réduction n’a pas été prise en compte. C’est un abus de confiance, punissable par la justice suisse, malheureusement pour Sony !

    Mais Sony m’informe que c’est encore une erreur de manipulation et que l’année prochaine (2013) ce renouvellement automatique sera désactivé. Comme c’est facile. Je ne vais pas attendre 2013, pour que être m'informé que Sony a perdu la trace de cette démarche... Suite à une autre erreur de manipulation, Sony m’a déjà volé 2 fois ! A croire que Sony essaye de rentabiliser les 2 jeux offerts… une véritable machination.

    J’ai exigé le remboursement immédiat, dès que où j’ai reçu un e-mail de confirmation de cette transaction illicite. Mais Sony cherche encore à gagner du temps, en se référant a ses conditions générales que je n’ai jamais signées, soit dit en passant, vu que l’on m’a offert cet abonnement pour une durée de 1 mois en 2011. J’attends toujours la copie de ce contrat, messieurs l’escroc ! Pour se faire rembourser, il suffit que j’appelle un numéro payant ?!? Cette procédure démontre clairement l’extorsion.

    Le complot :

    Il faut savoir que Sony & co ont tout intérêt à trainer le dossier en cas de débit abusif sur votre carte de crédit. Car vous avez 30 jours pour faire opposition, mais grâce à l'extraordinaire clarté des informations, le contenu ma facture papier émise par VISA ou Mastercard, même Sherlock Holmes fera une dépression avant de trouver l'information voulue. Derrière cela, il y a un véritable complot, car vous passerez des heures sur une ligne payante (40 CHF) puis on vous facturera 20 CHF pour faire l'opposition au débit illicite, ensuite il faut envoyer une lettre et payer quelques autres frais annexes. Bref, environ 100 à 300 CHF pour faire opposition au début d’un montant de 50 CHF. Mais que fait la police ?!?

    Le remboursement des frais annexes est rarement pris en compte. Par chance, il y a des pays qui ont une loi sur la surfacturation. Étonnement, lorsqu’on évoque cela, une note de crédit vous est exceptionnellement attribuée... mais ne rêvez pas, ce sera une note de crédit et pas de l’argent réel... reversé sur votre compte, bref un chèque-cadeau fictif dont la valeur n’est qu’imaginaire et entera dans les frais généraux de l’entreprise.

    Remarques :
    Si l’on vous offre un chèque-cadeau comme google le fait fréquemment, puis on vous informe que vous pouvez acheter un produit que de la valeur du chèque chez entreprise, mais que nous ne pouvez le convertir en argent, c’est une escroquerie. Car à cette société, cette prestation coûte très certainement moins cher, il faut bien rentabiliser le produit. On pourrait dire que 100 CHF coûte 50 CHF à la société, ce qui fait que vous rembourser les 100 CHF est impensable. Tentez votre chance... C’est pour cela que les chèques-cadeaux sont très surveillés vu le nombre d’abus qu’il y a eu.

    PlayStation Plus, mode testeur de jeu :

    Sony vous offre l’opportunité inestimable de tester les jeux pour une durée limitée de 24 h. Malheureusement, ma connexion internet est si lente qu’il me faut plus de 24 h pour télécharger un jeu de 4GB. Ce qui se solde par le message suivant : «votre temps de démonstration a expiré».

    C’est en effet grâce à l'ingéniosité machiavélique du directeur de Swisscom M.Carsten Schloter et ces sbires que les télécommunications suisses filaires sur paires de cuivre sont si défaillantes dans mon quartier. Ah la bonne blague ! Mon abonnement iPhone 3G est plus rapide, un comble ! mais pas de chance, il est limité à 2GB par mois et incompatible avec ma PS3…

    Anecdote :
    Pourtant, les opératrices de Swisscom telles que Mme Veronica Del Rio, m’informent que toutes les mesures effectuées sur ma ligne internet qui démontrent qu’elle est au mieux de sa forme. Puis elle me recommande de songer à déménager au centre-ville, étrange... serait elle honnête ou une menteuse par omission ?

    Revenons à nos cancrelats :

    Le mode de jeu testable, pour une durée limite de 24 h, n’est pas accessible à l’ensemble des jeux sur le site de Sony. En fin de compte, il est préférable de louer le jeu ! Pour ma part et grâce à Swisscom, cette fonction est inutilisable, en déplaise à Madame Del Rio, je ne vais pas déménager, sachant qu’il y a une pénurie de logements et que les prix au centre-ville sont prohibitifs par rapport a ma banlieue 13.

    Selon le maire, j’aurais de la Fibre optique en 2011. Oups, ontest déjà en 2012 et le retard est avéré. Ce sera pour 2016 voire fin 2020...bientôt 2030 garantie, juré craché. Sachant que en Californie ils ont du 10GB et que je plafonne à moins de 0.5MB en moyenne et encore... grâce au raccordement antédiluvien, cuivre sur papier !

    PlayStation Plus, les réductions de prix révisées :

    L’abonnement vous offre l'opportunité inestimable d’avoir des réductions de prix, voire des prix cassés sur les jeux. Prenons un exemple :

    Un jeu annoncé sur le Store Sony à 98 CHF m’offre 14 CHF de réduction soit 84 CHF alors qu’il est vendu en grande surface pour 28 CHF, si ce n’est pas de l’arnaque, je me demande bien ce que c’est ?

    L’acheter en grande surface a un immense avantage, car il est sur Blu-Ray, ce sera plus simple à revendre. Les achats en ligne ne permettent pas pour l’heure la revente, mais tout cela pourrait bien changer, grâce à la Cour de justice européenne.

    Citation :
    C'est une décision qui fera date et certainement une grande victoire pour les consommateurs face aux éditeurs de logiciels. Ainsi, rien ne devrait s'opposer aujourd'hui à ce que l'on puisse par exemple revendre un jeu acheté en ligne.

    PlayStation Plus, vous offre un lieu de rencontre VIP

    Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais plus je me relis et plus j’ai l'impression que cet abonnement est une vaste escroquerie. Car le pire reste a venir, il y a une zone réservée pour les membres payants, une sorte de Second-Life, sauf que vous pouvez rencontrer tout ce beau monde dans d’autres zones qui seront moins désertiques, donc encore un truc inutile. C’est un bar très pauvre en graphisme, un comble chez Sony.

    PlayStation Plus, stockage sur le Cloud :

    Ah, mais j’y viens au Cloud, Sony vous offre de stocker vos sauvegardes sur son serveur internet, pour ne pas les perdre en cas de crash ou vol de votre console... Sachant qu’il est possible d’effectuer une archive sur une clef USB et qu’une copie est stockée dans votre console.

    Mon charisme est sans égal, face à mon magnétisme d’aimant à merde défectueuse, et cette fois-ci eu raison de ma console. Quelques jours après, m’être fait abonner à mon insu en 2011, et suite à un bug de synchronisation avec le service Sony, l'ensemble de mes parties sauvegardées (soit environs 6 ans de jeux) ont été effacées suite à un problème lié à une mise à jour automatique. Comme c'est étonnant, non ?

    Les conditions générales déclinant toute responsabilité en cas de dommage lors de la mise à jour, il n’y aurait pas baleine sous le galet ? Si l’on se réfère à ce texte de loi : RS 311.0 Art. 144bis

    Conclusion :

    Sony ce n’est pas Apple, car lorsqu’il y a un problème avec une application achetée sur le Store de Apple on vous le rembourse j’en ai fait l'expérience, même si vous l’avez achetée par erreur !

    À l'inverse, Sony n’en a rien n’a foutre de vous, et vous mène en bateau par des explications farfelues qui au final vous donnent l'impression d’avoir été manipulé. J’ai acheté par erreur, selon leur dire, un module additionnel, pour un jeu que je ne possédais même pas ! faudra que j’appelle S.O.S Fantôme…

    Lorsque Sony c’est fait hacker de plus de 77 millions de données utilisateur confidentielles, il faut imaginer qu’il y a eu un vent de panique et que probablement plus du triple ont demandé le changement de leur numéro de carte de crédit (ce qui fut mon cas), car Sony n’a pas été très coopératif avec ces clients en les informant qui était concerné ou pas. Le PFPDT devrait ouvrir une enquête à ce sujet... car les dommages collatéraux sont astronomiques.

    Pour ceux comme moi qui se sont retrouvés abonnés à leurs insu, la première fois, le concept d’erreur de manipulation est envisageable. Mais lorsque l’erreur se répète, il y a matière à entamer une action en justice pour fraude ou abus de confiance.

    Selon les rumeurs, Sony aurait des conditions générales qui vous interdisent de poursuivre l’entreprise. Comme c’est facile d'intimider la clientèle. Il faut savoir que les conditions générales sont rarement en faveur des utilisateurs mais il est fréquent qu’elles ne soient pas totalement légales, car abusives. Mais il vous faudra de bons avocats et beaucoup de patience, car le comportement de l’autruche constaté chez Swisscom semble s’étendre... en simple: parle à mon CU. Terminator le dit plus poliment: parle à ma main.

    C’est aussi une grave violation des conditions générales des sociétés de cartes de crédit. Si une entreprise moins connue avait commis un débit non autorisé, son partenariat avec les sociétés de cartes de crédit serait remise en question, voire immédiatement rompu. Pourtant, tout me monde n’est pas logé à la même enseigne. Y a-t-il de la concurrence déloyale dans l’air ?

    Modifié par NoSpy



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.