Aller au contenu
NoSpy investigations
  • Tromperies

    NoSpy
    Depuis quelques années c’est la question que je me pose en constatant l’évolution de l’Internet en Suisse.
    Swisscom a payé à prix d’or des consultants pour faire une étude de mise en œuvre des lignes à haut débit (i.e. large bande passante) en Suisse. Le résultat de cette étude semble bien étrange : il faut passer au VDSL2+ . Je voudrais bien rencontrer les consultants qui sont arrivés à cette conclusion, et dire à Swisscom de leur demander un remboursement intégral plus les intérêts, car il faut être fou pour croire que le VDSL2+ est l’avenir, vu le nombre de restrictions qui sont imposées : pas moins de 200 mètres, pas plus de 800 mètres. Distance maxi, 3500 mètres théoriques selon Wikipédia. Voir le tableau suivant :
    Alors que les Suisses se trouvent éloignés en moyenne de 3 km. Il faut créer de nouveaux centraux téléphoniques au pied des immeubles, puis tirer de nouvelles lignes…
    Pourquoi ne pas utiliser les centraux déjà existants et passer à la fibre optique , qui semble avoir une limite de transmission comprise entre 25 et 100km !!!
    Moi je me trouve à 952 mètres, donc pas de VDSL2+ !!!
    A-t-on choisi cette variante parce que l’autre est plus chère ? C’est en effet toujours moins cher que de recréer des nouveaux centraux téléphoniques et dire que cette solution ne sera pas disponible pour tous avant "2050". Alors que dans le cas de la fibre optique, il n’y aurait qu’à remplacer la paire de fils de cuivre dans la gaine par de la fibre. Non ! À la place, il faut créer des nouveaux centraux téléphoniques et placer des nouvelles gaines techniques pour mettre les paires de cuivre.
    Résumons nous :
    VDSL 2+ : mise en œuvre lourde et complexe. Et coûteuse par la même occasion, mais bien évidemment pas sur une période de 25 ans ! Il faut demander une autorisation à la Ville pour créer un nouveau central téléphonique, tirer une ligne électrique pour alimenter ce petit central, trouver un emplacement disponible, puis de ce central local aller au central global. Entre les deux, il faut tirer de nouveaux câbles qui vont du central local au locataire. Donc cela crée du travail dans tous les domaines — environ 250 personnes — et il faut compter quelques mois de travail par immeuble. Au vu du nombre des immeubles, il faudra compter quelque 10 ans de travail pour mettre tout cela en place dans chaque ville. Et je ne parle pas des maisons individuelles : leurs propriétaires peuvent rêver, car il n’y aura pas de mise en œuvre pour eux !
    Mise en œuvre à 10% possible de la population.
    La redevance du dernier km sera augmentée, car il y aura une augmentation importante du nombre de centraux à gérer, et ils ne seront plus centralisés… Ce qui posera tout un tas de problèmes, tel le vandalisme touchant des centraux non sécurisés…
    Il est évident que c’est le meilleur choix et le plus logique VDSL2+ = Travail assuré
    Fibre Optique : mise en oeuvre simple et définitive:
    Il faut remplacer les câbles de cuivre par de la fibre optique. Cela demande 4 personnes pour un locatif, ne crée pas de nouveaux emplois, donc pas viable…
    Donc on peut dire qu’il faut compter environ 1 à 3 jours de travail par maison. Dans le cas d’un immeuble, c’est plus simple. Une fibre entre dans l’immeuble puis une distribution en bas de l’immeuble remplace le vieux central téléphonique. Une journée de travail.
    Mise en œuvre possible à 100% de la population.
    Mais il n’y aura plus de motif de faire payer une redevance mensuelle pour le dernier km…
    Fibre Optique = Chômage
    Avec la fibre Optique pour tous, le Wifi sera libre et gratuit et les téléphones seront tous en Wifi . (pourquoi libre et gratuit ? Si j’avais une connexion Internet à 1000Mb/sec, je poserais chez mois un routeur Wifi libre et conseillerais à chacun de le faire. On aurait un réseau national créé par des propriétaires. Finis les prix excessifs…
    Il y a quelques zones en Suisse qui ont un Wifi libre, mais elles sont rares et ce procédé est mal toléré par les fournisseurs d’accès Internet. Qui demandent leur dû… injustifié.
    Voici à quelle conclusion sont arrivés les consultants de Swisscom. Sinon je ne comprends pas cette démarche à perte.
    VDSL2+ = Travail assuré
    Fibre Optique = Chômage
    L’avantage avec le VDSL2+ c’est qu’il faudra dans quatre ans réinstaller le VDSL3+ ou placer les centraux à 300 mètres du client utilisateur.
    C’est vous forcer à acheter des routeurs VDSL bien plus coûteux.
    Fonctionne pour le HD-TV , mais reste limité à deux TV par foyer.
    L’inconvénient de la fibre optique est que la pose est définitive : on peut obtenir une transmission de 1000Mb/sec par fibre. Sans problème pour le support du HD-TV : on peut dire que 10 TVs seraient alimentées en signal.
    Les routeurs sont bon marché, vu que tous les pays se mettent à la fibre optique.
    On aurait le téléphone avec webcam, la TV en HD, l’Internet et d’autres services… Sans restriction, et à des prix défiant toute concurrence.
    La Suisse est câblée en fibres optiques à 99% dans les centraux. Ce n’est pas le cas de tous les pays. Si Swisscom n’avait pas été privatisée, on aurait de la fibre optique depuis 5 ans, selon l’affirmation de quelques anciens employés de PTT, nouvellement renommée Swisscom.
    Pour finir avec toutes les restrictions que Swisscom met dans l’Internet en Suisse, on peut mentionner que ce sont les petites entreprises qui ne décollent pas,vu que les prix de l’Internet sont en moyenne entre 10 et 100 fois plus coûteux que dans le reste du monde !
    Nous sommes en avril 2007 et nous n’avons toujours pas de ADSL2+ (24'000/3500), nous avons des vitesses de 5100/600 en ADSL1uniquement sur des abonnements professionnels qui coûtent 249 CHF (environ 155€). Cela fait maintenant une année que Swisscom nous affirme que demain il y aura mieux. Demain c’est tous les jours, et on ne voit toujours rien venir.
    Alors si vous avez le pouvoir d’arrêter cette folie du VDSL2+ , agissez, car toutes ces stupidités finiront par augmenter nos impôts.
    Swisscom, si vous ne voulez pas laisser le dernier km, d’accord, mais alors passez en fibres optiques et le problème sera définitivement règlé !!!
    Je vote pour une Suisse libre et sans monopoles . C’est une bonne vision, n’est-ce pas ?

    NoSpy
    Les promoteurs Suisse, (Swisscom, EPSA, SIG), vous trompent en prétendant que pour l’installation du boîtier OTO, chez les particuliers, doit être installé dans le salon. Cette affirmation est fausse et cela à dessein. Comme le démontre cette photo extraite du document Directives Techniques FTTH couche 1 (page 21).

    Grâce à cela, ils ont obtenu illicitement le droit d’entrer dans votre appartement au-delà du hall d’entrée (si vous n’avez pas un studio), pour effectuer des travaux additionnels non obligatoires (prétendument selon une hypothétique loi), qui pour certains ont été facturés ! À la fin de cette installation, le partenaire prend des photographies, ce qui est inacceptable et obtient, sous des prétextes fallacieux, votre signature à de multiples reprises, sur des documents dont vous ne recevrez pas de copies !

    Les représentants contactés informent que si vous en faites la demande vous pouvez obtenir que ces photographies soient effacées. Encore faut-il savoir qu’ils ont pris des photographies de votre appartement ! En revanche, pour ce qui est des documents signés sous des prétextes fallacieux, ils sont à usage interne et donc ne peuvent être supprimés ; cela mériterait une plainte pénale.
    Dans le cas ou vous refuseriez cette installation dans votre salon, les SIG et leurs partenaires ont tout prévu pour vous tromper. Ils vous font signer un document nommé :
    SIG & EPSA : Fiche d’installation de la prise optique (OTO)
    Citation du Paragraphe (Lieu de pose de la prise optique) :  
    La pose dans un endroit autre que les prises de téléphone/TV/Radio déjà en place ou le répartiteur multimédia préexistant nécessite la signature du propriétaire… Ce paragraphe vous conforte dans l’obligation d’effectuer l'installation dans le salon, qui souvent est une zone inappropriée et demande des travaux complémentaires que le partenaire des SIG sera ravi de vous facturer selon le paragraphe suivant :
    Citation du Paragraphe (Frais) : Le prolongement de la ligne optique, depuis les prises de téléphones/TV/Radio déjà en place ou le répétiteur multimédia préexistant, jusqu’au lieu de la pose de la prise optique, est à la charge du client : CHF______________ Vu qu’il n’est pas obligatoire de faire cette installation dans le salon, certains d’entre vous avez dû payer des frais additionnels ou dû faire appel à d’autres prestataires de service pour vous assister, car l’emplacement de la prise TV n’était pas l’emplacement le plus adéquat.
    À la fin des travaux, le partenaire vous fera signer plusieurs fois sur une tablette sous des prétextes fallacieux (fiche de présence, installation terminée...), invoquant le fait que l’appareil n’aurait pas pris en compte votre signature, et vous ne pourrez ni lire les documents correspondants ni même en obtenir copie!
    C’est pourquoi nous avons créé un Collectif en vue de faire valoir nos droits auprès des promoteurs (Swisscom, SIG, …) et d’obtenir le remboursement de tous les frais additionnels, incluant l'engagement qu’ils effaceront toutes les photos et signatures obtenues illicitement, sous tutelle judiciaire si nécessaire.
    directives_techniques_ftth_couche1.pdf

    NoSpy
    Savez vous la différence entre une cartouche HP, simple contenance et double contenance ?
    Lorsque vous achetez une imprimante HP à jet d’encre, les cartouches qui sont fournies sont de type demi-contenance.
    On peut penser de cela, tout naturellement, que une demie égale la moitié de un. Hélas, c’est tout faux !
    Si HP vend des simples contenances et des doubles contenances, comment une demi-contenance pourrait être la moitié.
    Reprenons simple contenance veut dire 50%, double 100%, car comment mettre 2 litres dans une bouteille de 1 litres sans en modifier sa forme ?
    Avec ce raisonnement, on arrive à la conclusion que demi contenance veut dire 25% !!! Simple = 50% Double = 100% On pourrait comparer HP à un casino. En fin de compte, seule la banque gagne. Car même si HP limite la contenance de ses cartouches avec des jeux de mots, cette entreprise sait qu’un jour quelqu’un comprendra et trouvera le pot-aux-roses. Alors elle a ajouté quelques joker dans son chapeau. Ces jokers se traduisent par des puces. Trois puces, plus exactement.
    Première puce chez HP : la durée d’impression :
    Une puce calcule la durée de vie dans le temps. La durée de consommation est estimée entre 1 et 2 ans suivant les pays. C’est une règle qui ne change pas et qui est invariable.
    Un jours une entreprise a fait une géniale liquidation du stock. Au lieu de payer 50€ une cartouche elle la vendait à 5€ ! Je me dit : quelle bonne affaire ! Un soir de Noël, je place ma cartouche dans l’imprimante. Tout va bien. Mais au petit matin mon fax couleur me signale quelque chose. Eh oui, ils ont aussi le mode double effet Kisscool ! Après le plaisir vient la baffe ! je reçois le message suivant : cartouche vide !!! les 21 cartouches affichent toutes le même message. N'oublie pas l’effet Kisscool ...
    J’ai téléphoné en janvier à HP pour avoir la réponse à ce problème. On m’annonce qu’une cartouche d’encre a une durée de vie de 6 mois à 1 ans maxi. Or c’était faux, faux, archi-faux !!! Purement commercial.
    En rangeant quelque vieilleries, je tombe sur ma première imprimante HP couleur Desk Writer 550c . Je me pose la question : fonctionne-t-elle encore ? J’ai 2 cartouches neuves, jamais déballées ; une couleur et une noir. Eh oui, c’est pas nouveau, les cartouches une pour toutes les couleurs. Et là ça fonctionne ! Oh, miracle de la technologie ! La plus grande galère a été de ressortir mon vieux Mac IIx et de remarquer que les ventilateurs sont moins bruyants que mon nouveau OP millésimé 2008 sur Windows Vista. Bref... (Mon iMac 24” intel 3Ghz va pas tarder... Puissance et silence un mariage unique sur les iMac).
    Seconde puce chez HP : le droit d’impression :
    HP tient compte d’une estimation de 300 pages A4 imprimées à 5% par cartouche. Tant que vous faites du texte, le nombre de page est correct. Mais la puce ne prend pas en compte la qualité du nombre de page imprimées en brouillons ou imprimées en photo, dans la mesure où ces impressions ne consomment pas le même volume d’encre.
    Troisième puce chez HP : le droit de passage :
    HP ne vous a pas oublié : il y a une 3ème puce, sur le droit de passage de l’encre par la tête.
    Là ou c’est le plus flagrant, c’est lorsque l’on imprime 35 pages à 80% A4 photo avec une cartouche en mode photo brillant. Une chose que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’en mode photo elle nettoie de 4 à 10 fois plus la tête qu’en mode standard. Elle fait une passe (aller + retour) puis nettoie la tête, avec pour conséquence une perte d’encre !!!
    HP vous dira que qu’il y a nécessité de faire ce type de nettoyage. Mais pourquoi ne pas mettre un capteur pour vérifier l’état de la tête. Tout simplement parce que vous changerez moins souvent la cartouche et l’imprimante serait plus coûteuse.
    La position de HP sur les cartouches d’encre remplies : attention, risque d’explosion ! Nous déclinons tout responsabilité et vous perdrez la garantie de même que votre possibilité de racheter une imprimante chez nous...
    Conclusion :
    Oublier la marque HP en jet d’encre et la laser ? C’est presque encore plus drôle. Car le droit d’impression est calculé sur le poids et le droit de passage sur l’unité d’imagerie. Donc si la puce dit vide mais que vous alourdissez la cartouche par un remplissage sauvage (comme dirait HP), le phénomène suivant se produit : lorsque vous allumez votre imprimante elle affichera que la cartouche est vide car la puce lui donne cette indication. Mais ensuite, lorsque elle la pèsera, elle dira qu’elle est pleine. Pour tout être humain, une telle contradiction suffira pour consulter un psy. Heureusement que ces imprimantes ne peuvent pas s’exprimer vocalement...
    Elle vous diraient :
    J’ai déduit la valeur que vous nous avez volée sur votre carte de crédit ! et avisé un avocat...
    Destruction dans 5 sec. Ne vous éloignez pas, merci et bonne journée.
    Ce message vous a été offert par XYZ fabricant d’imprimantes depuis 1929…
    Il faut savoir que les Suisses étaient les premiers à faire du remplissage de toner pour les imprimantes laser d’entreprise. Bien que les imprimantes laser consomme moins, il n’en reste pas moins qu’elles sont une catastrophe écologique en termes d'énergie et de matériaux de remplacement.
    Car dans le passé, on pouvait dire que c’était écologique, puisqu’il n’y avait pas grand chose à remplacer. Mais ces fabricants capitalistes ne recherchent qu’à maximiser leur profit : pour le meilleur et le profit.
    Ils ont trouvé comment créer des imprimantes qui sont totalement dépendantes d’eux. Un peu comme des vendeurs de drogue : le système est le même. Ils créent l’offre et vous rendent dépendants. Essayez de changer de fournisseurs : ils tuent l’imprimante et vous rendent responsables. (perte de la garantie)
    Le monde va mal, très mal, mais dans ce monde seul le profit compte, et tant que cela sera vrai, rien ne changera.
    Que faire ? faire disjoncter le système du profit. Utiliser et promouvoir les produits de substitution, par exemple les cartouches génériques, s’associer pour modifier les imprimantes, de manière à ne plus être dépendants de ces abus. Forcer les fabricants à ne plus vendre à perte les imprimantes et à maximiser ainsi la pollution. Si l’on était en France dans une boucherie, le boucher serait poursuivi par cette méthode (vente à perte), qui est totalement interdite.
    Voici le dernier slogan des vendeurs :
    achetez une imprimante et lorsque les compartiments de toner seront vide, jetez là ! car racheter les toner ou l’unité d’imagerie vous reviendra plus cher d’une imprimante neuve !!!
    Ils ont compris ce que veut dire “faire disjoncter le système du profit” Mais ils scient aussi la branche sur la quel ils sont assis !
    Comment choisir une imprimante ? regarder par les cartouches générique, cela aide...
    Une imprimante laser couleur à moins de 750 € est une arnaque. Car il y a 10 ans, son prix était de plus 3750 € !!! la mondialisation a aidé à réduire les prix, mais il n’y a pas que cela.

×