Jump to content
NoSpy investigation
Sign in to follow this  
RSS-Apple

RSS Le chiffrement de iOS 8 fait peur aussi en France ?

Recommended Posts

http://denverlibrary.org/blog/password-managementAprès le FBI qui affirme, par l'entremise de son directeur, que les chiffrements sous iOS 8 et Androïd contribuent à détériorer le travail des forces de sécurité et autorités policières, c'est au tour d'un député français d'accuser Apple (avec soi disant les iPhone 6 et iPhone 6 Plus) de contribuer également à "saper" le travail des services de justice et d'enquêtes judiciaires.

Ainsi, le député Mr Damien Meslot souhaite que le débat se fasse et a prévu de questionner le ministre de l'Intérieur par cette déclaration :

« M. Damien Meslot interroge M. le ministre de l’intérieur sur les risques d’entraves à la réalisation d’enquêtes de police visant à lutter contre la criminalité, suite à la mise en place par Apple d’une sécurité renforcée sur ses nouveaux iPhones 6 et 6 Plus. En effet, le directeur de la police de Chicago s’est sérieusement inquiété de la mise en place par le géant californien d’un degré de sécurité qui empêche même la marque à la pomme d’outrepasser le mot de passe des utilisateurs ou d’accéder à leurs données. »

Mr Meslot semble donc croire (est-il bien informé ?) que les iPhone 6 soient les seuls concernés : vous aurez rectifié par vous même, iOS 8 est ici le centre de la question.

Plus globalement, certains états s'inquiètent des mesures que Apple et Google mettent ou annoncent vouloir mettre en place, pour une meilleure confidentialité des données de leurs utilisateurs : c'est un des effets de bord ou "collatéral" des révélations Snowden/NSA que certains attendaient en réponse.

Relativisons avant tout les fonctionnalités de chiffrement sous iOS 8 : si la synchronisation iCloud est activée, la clef de chiffrement sur les serveurs Cloud d'Apple n'est pas la même que sur le terminal mobile : sous contraintes des autorités gouvernementales, Apple pourrait être amené à en dévoiler le contenu. De même, si l'iPhone sous iOS 8 a été synchronisé avec iTunes, les données peuvent être exploitées par les autorités en utilisant conjointement tout le matériel saisi (iPhone et ordinateur).

Bien au delà des ces questions techniques (légitimes ou non ?), nous touchons du doigt un domaine sensible : quelle confiance doit-on accorder à ces mécanismes de cryptage et , en tant que citoyen, doit-on se réjouir du fait que notre confidentialité s'en trouve [à priori] améliorée ?

Vous pouvez aussi vous demander pourquoi les démocraties censées prôner le respect de la vie privée souhaitent-elles accèder à tant de données ?

La société Apple, tout comme Google ou d'autres, risque t-elle de voir certains états se liguer contre iOS 8 ? Les états auraient-ils perdu la partie contre les entreprises privées ?

Autant de questions pour lesquelles nous n'avons et vous n'avez certainement pas toutes les réponses : le débat est ouvert mais rappelez vous une chose, vous êtes peut être déjà observé, écouté... et repéré.

gFGcSHvCaj4

Voir l’article complet chez MacBidouille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.