Aller au contenu
NoSpy
  • Un provider Internet plus que serviable…

       (0 avis)

    NoSpy

    Chapitre 1

    Durant mes études, j’ai trouvé un job du soir chez un provider Internet.

    Avec l’aide d’une help line très coûteuse — 2.85€/min — nous offrions un accès Internet ‘gratuit’.

    Le principe.

    Il suffisait de prendre contact avec nous sur notre help line payante. Et de nous donné : nom, prénom, adresse. Ensuite on vous donnait un email login, DNS…

    Une discussion qui pouvait varier de 5 min a 60 min voire 4h pour les plus mauvais. Une affaire bien rentable mais cela ne suffisait pas à notre patron.

    Il avait d’autres idées : au fil du temps je suis passé du poste de standardiste à celui d’espion.

    Mon travail était simple ou presque : c’était de lire les courriels de nos clients et tout courriel commercial qui pourrait nous apporter un plus. D’intercepter la transaction, de telle manière qu’elle nous profite aussi, et de proposer le produit sur notre magasin en ligne…

    Une autre équipe regardait les site web visités et transmettait l’information pour que la personne reçoive de la publicité postale ciblée…

    Lorsqu’un groupe de personnes parlait de contrat d’achat nous contactions un de nos partenaires pour qu’il fasse une offre a l’entreprise qui était en appel d’offre. En contre-partie,la boite avait X% du bénéfice de la transaction…

    Mieux, nos clients s’envoyaient des documents. S’ils étaient de nature commerciale ou pouvait présenter un intérêt, nous devions aviser notre patron. Une affaire du genre : signez un contrat avant une date X. Sauf que le courriel arrivera un peu tardivement et une équipe de l’un de nos partenaires aura tenté de rafler le contrat.

    Nous vendions tout ! les noms, les adresses, etc… des personnes qui se connectaient aux sites qui appartenaient à nos partenaires, ou qui pouvaient intéresser l’un de nos partenaires. Des compte-rendus de discussions de groupes de travail, des demandes d’information et les heures de connexion qui permettaient de savoir quand la personne est à la maison pour le démarchage. Que sais-je encore…

    Par la suite, mon poste a été sucré au profit d’un soft qui cherchait des mots-clefs… et indexait les sites les plus visités avec les noms respectifs des utilisateurs qui étaient susceptibles de nous intéresser en tant que cibles commercialles…

    Personne ne s’en est douté. Sauf que nous avions une conscience et que cela nous a fait défaut. Nous n’avons pas fait long dans cette boîte. Par exemple, un jeune homme qui dit qu’il va se S…, là ont ne devait pas y prêter attention.

    Actuellement ces pratiques ont encore cours, on mémorise vos courriels, et l’on revend les liste d’adresses. Tout est automatisé.

    Comment en être sûr ? Voici une technique : vous créez 4 adresses de courriel : 2 chez Hotmail et 2 chez Yahoo Et vous vous envoyez des courriels entre ces comptes. Vous verrez bien si vous avez du spam (pourriel) après quelque mois…

    Autre possibilité : encrypter vos courriels par le célèbre logiciel PGP (Pretty Good Privacy). Chapitre 2

    Quelques années plus tard, j’ai commencé à bosser chez un autre fournisseur d’accès Internet. Notre travail semblait bien plus intéressant : traquer le spam. Sauf que de nouveau, les problèmes ont surgi. Il me semble que j’attire les embêtements. Lorsqu’un utilisateur nous contactait par abus@mon.ips.com tout allait bien. Sauf que l’on mémorise aussi son adresse et l’ajoutons à une liste qui va regarder son courriel. Au dire de l’équipe, c’est pour mieux éliminer le spam. Sauf que pour ne plus avoir de spam à son adresse, c’est un abonnement de 5€/mois qu’il doit payer en supplément…

    Pour mieux promouvoir l’abonnement de l’anti-spam, toutes les personnes qui ont fait appel à abus@truc ont été ajoutées à cette liste qui avait pour but de les spammer plus. En gros, tous les spams que notre anti-spam interceptait étaient redirigés sur ces adresses avec 1x tous les mois une offre pour cette abonnement supplémentaire. La réussite était totale : après 1 voire 2 mois ils prennent tous cet abonnement. Mais ce fric ne semble jamais suffire à personne, et donc nous vendions 1x tous les 3 mois la liste d’adresses et de numéros téléphoniques de ceux de nos clients qui n’étaient pas abonnés au service anti-spam.

    Comment leur vendre un abonnement avec une bande passante plus large ? Tout simplement en ralentissant leur connexion sur certains sites web ou lors de la réception des courriels.

    Comment faisions nous pour trouver de nouveaux clients ? C’est grâce à vous, grâce a vos courriels. Sur tout courriel que vous envoyez, nous regardons son chemin et s’il est dans notre zone, nous lui envoyons une offre d’abonnement…

    Depuis peu, certains fournisseurs d’accès Internet proposent un firewall externe. Cela peut sembler génial, mais ce n’est pas toujours le cas. Grâce à ce coupe-feu nous avons votre autorisation pour regarder ce que vous faites sur Internet. Cette pratique n’est pas valable dans tous les pays. En Suisse, ce n’est pas possible à cause de la loi sur la (SP) sphère privée. Mais en France rien ne l’interdit. Il est même conseillé de le faire, sauf que cette opération est coûteuse. Donc vous payez pour avoir cet abonnement de coupe-feu, et du même coup vous payez pour être surveillé…

    Vous débutez sur Internet. Nous vous fournissons un CD d’installation. Dans les 70% des cas il fonctionne. Dans les 30% restants, vous aurez un tas de problèmes et là, nos partenaires sauront vous faire cracher du fric pour faire fonctionner de nouveau votre PC. Manque de pot, sur Mac ce n’est pas aussi simple, et donc nous avons créé un logiciel qui efface les installeurs automatiques : vous aurez aussi des problèmes. Mais malheureusement sur OS X, ce n’est plus possible… Donc on préfère dire que ce n’est pas compatible !

    Est-ce que vous croyez que nous sommes ici pour vous offrir des services gratuitement ? Il faut déjà rentabiliser la pose de la connexion, ce qui prend en moyenne 10 ans. Sauf si l’on force le destin…

    Modifié par NoSpy



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.