Aller au contenu
NoSpy
  • Le spam est une drogue qui rapporte !

       (0 avis)

    NoSpy

    Cela fait depuis 1993, que je subis le spam. Il représentent pour moi plus de cent courriels par jour. Et ce n'est rien en comparaison du nombre de ce genre ce courriels que mes connaissances me disent recevoir. Avec quelques copains, nous avons remarqué que les gouvernements ne sont pas prêts à interdire le spam, car il leur rapporte de l'argent d'une manière indirecte.

    Eh oui, voici pourquoi :

    Lorsqu’ils reçoivent des courriels importuns (spam), les usagers ont besoin d’une connexion à plus large bande passante : ils vont donc devoir payer plus et donc payer aussi plus de TVA.

    Ils devront aussi acheter un ordinateur avec plus de mémoire, et un anti-virus : donc de nouveau TVA.

    Le fournisseur d'accès Internet devra lui aussi se fournir en matériel et en logiciel contre le spam, etc. : donc TVA partout.

    En fin de compte, les spammeurs gagnent du fric et le gouvernement aussi. Mais le meilleur reste à venir lorsque le spammeur se fait prendre, ce qui est bien rare : il doit payer une amende, ce qui fait rentrer de l’argent dans les caisses de l’état. On pourrait même se poser la question de savoir si ce n'est pas le gouvernement qui engage du personnel pour faire le spam.

    Comment cela fonctionne t il ?

    Il y a 2 ans, nous avons fait un test simple mais amusant.

    Nous avons créé 2 boites à courriel chez Hotmail. Nous avons alors envoyé des courriels de l'une a l'autre. Nous avons fait de même chez gmail. Puis nous avons envoyé du courrier entre les quatre adresses. Jusque là, rien d’anormal.

    Mais quel fut notre satisfaction lorsque nous avons constaté que notre théorie s’est avérée !

    Après 6 mois d’un tel fonctionnement, les 4 boites à courriel ont été foudroyées par le spam. Pourtant nous n'avons donné ces adresses de courriel a personne. Cela confirme donc notre théorie.

    La voici. On se demandait de quelle manière on pouvait s’y prendre pour obtenir nos adresses de courriel.

    Dans les fait, c'est très simple. Lorsque le serveur traite votre courriel pour le remettre a votre correspondant en fait aussi une copie de votre adresse. Cette liste d’adresses est vendue à intervalles réguliers. Et c’est ainsi que votre précieuse adresse se retrouve vendue. Cette procédure est interdite dans de nombreux pays. (par ex. en France en application de la loi « Informatique et libertés ») Mais comment garantir que te telles lois sont réellement respectées ?

    Comment peut-on limité les dégâts ?

    En interdisant les SMTP sans mot de passe et en interdisant les SMTP hors domaine

    (Explication je suis ???@spam.ccc et je passe par smpt.tiscali.fr : une telle procédure devrait être refusée par le serveur)

    En promulguant une loi qui dit que tout courriel ou lettre ou publicité sans expéditeur reconnu sera considéré comme illégal...

    et permettant au particulier de se retourner contre son Fournisseur d’Accès Internet. Ce dernier point se révélerait très utile, puisque très peu de ces fournisseurs font l'effort de régler ces problèmes : d’une main ils vous proposent un service payant pour limiter les dégâts, tandis que de l’autre main ils vendent vos adresses de courriel....

    Solution: promulguer une autre loi qui interdirait de vendre les listes d'adresses de courriel...

    Ont pourrait aussi proscrire le spam de tout type ; mais ça, c’est une autre affaire…

    Nous pourrions aussi considérer les taxes c'est comme du spam…

    Hélas, il est vrai que dans le monde où nous sommes, seul le profit compte.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.