Aller au contenu
NoSpy
  • Le pourriel téléphonique: 2ème manche.

       (0 avis)

    NoSpy

    Par ICI la première manche.

    Depuis plusieurs mois, nous subissons une recrudescence du pourriel téléphonique. Interdire les numéros de téléphone inconnus ne semble plus fonctionner. Les correspondants appellent avec de faux numéros et pour cette raison la solution Swisscom ne fonctionne plus. Si vous tentez d’appeler ces numéros, on vous répond simplement que le numéro appelé n’est pas attribué.

    Audio – TalibanPhoneWar.mp3

    Le mieux reste à venir ! à présent ces pourriels sont issus d’automates, c’est-à-dire, en quelque sorte, de répondeurs automatiques. Ils vous appellent et vous disent: Veuillez patienter, votre appel est dévié

    Et là on se dit qu’est-ce que cette merde... et souvent on raccroche.

    Le second appel, ou la suite du message: Si vous raccrochez avant la fin du message ce répondeur vous rappellera indéfiniment ... à toute heure.

    Un court frisson vous traverse le corps, vous n’avez plus de choix, le numéro est faux ; si vous raccrochez, il ne vous reste plus qu’à changer le numéro de votre ligne téléphonique. En effet ! avec 155 appels en un mois, on a quand même préféré écouter la fin de ce fichu message que de devoir passer même une minute à s’imaginer devoir informer tout le monde du changement de numéro de notre téléphone.

    Le message était finalement constitué d’une publicité et un sondage avec le mot de la fin : merci pour votre patience...

    Que faire contre ce type de problème ? A priori, rien.

    La police vous dira que ce n’est pas de son ressort, car l’origine de l’appel se situe hors du pays. Pourtant rien n’est sûr, puisque c’est un faux numéro.

    Les Télécoms vous diront qu’ils ne sont pas responsables, sauf si vous contractez un abonnement supplémentaire, payant : la surveillance de votre ligne pour le prix de quelques € par jour. Dans cette situation, ils pourront définir si l’appel se situe à l’intérieur des frontières ou au-dehors. Si son origine est dans le pays, vous pourriez poursuivre son auteur. S’il provenait de l’étranger, vous auriez alors perdu votre temps et votre argent.

    Une chose est sûre : ce pourriel arrange bien les Télécom. Ils gagnent de l’argent pendant que vous tentez de trouver les responsables du problème. Si l’on modifiait la loi sur les Télécoms et si l’on tenait les fournisseurs pour responsables des faux appels récurrents (pourriel), il n’y aurait plus de problèmes, et seulement des solutions avec de l’argent à la clef pour les plaignants.

    Voici ce que cela peut donner dans un pays, lorsque la publicité via le téléphone est continuelle, on vous dirait ceci :en contractant cet abonnement, si vous recevez 50 appels de pourriel par mois, on vous payera 25€. (autrement dit, vous aurez un abonnement qui vous garantit 50 pub par mois et pour chaque pub écoutée ont vous paye 0.50€, de telle manière qu’avec ces 50 pubs vous gagnez 25€)

    Pour une immunité ça serait gratuit !!!

    P.S.

    Vous trouvez comme moi que les communications sont coûteuses? Il existe pourtant des solutions qui sont méconnues. L’une d’entre elles se nomme ooVoo, Skype. Il s’agit d’un logiciel qui existe sur Mac OS X, Windows, et Linux : de quoi plaire à presque chacun. La qualité est bonne, même avec une connexion Internet lente.

    (1er manche) – 2ème manche – (3ème manche)

    TalibanPhoneWar.mp3

    TalibanPhoneWar.mp3

    Modifié par NoSpy



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.